Braquage du Pasino d'Aix-en-Provence : 14 interpellations

Par , publié le
France Photo d'illustration. Un casino.
Photo d'illustration. Un casino.

Quatorze personnes ont été interpellées lundi soir dans le cadre de l'enquête sur le braquage, survenu le mois dernier, du casino d'Aix-en-Provence.

Dans la nuit du vendredi 12 au samedi 13 février 2016, quatre individus vêtus de combinaisons blanches et armés de kalachnikov avaient débarqué dans le Pasino d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) avant d'en repartir avec un butin de plusieurs milliers d'euros. Dans ce braquage n'ayant fait au final aucun blessé, le président du directoire du groupe Partouche Fabrice Paire aura ajouté le vol "de jetons inutilisables" étant donné qu'"il n'y a plus d'argent dans les casinos".

Et l'on apprend que lundi soir, soit moins d'un mois après l'incident, quatorze personnes ont été interpellées dans le cadre de l'enquête. D'après une source dont la teneur des éléments nous est rapportée par Le Point, ces suspects seraient "de jeunes gens" vivant majoritairement dans les quartiers nord de Marseille. Ces personnes ne feraient également pas partie du grand banditisme.

"De jeunes gens" interpellés après le braquage du casino d'Aix-en-Provence

Il est de plus indiqué que ces suspects sont déjà connus des forces de l'ordre pour avoir commis plusieurs délits par le passé. Toujours selon cette source, la police estimerait avoir interpellé là des suspects "impliqués à divers niveaux" dans ce braquage, en y ajoutant les quatre instigateurs présumés.

Des suspects possiblement "impliqués à divers niveaux"

Rappelons que quelques heures après les faits, un automobiliste qui transportait plusieurs armes aura été arrêté à la frontière franco-espagnole. On supposait alors l'implication de cet individu dans le braquage du Pasino d'Aix-en-Provence, un établissement déjà ciblé au passage en 2011 par deux braquages pour un préjudice estimé, au bas mot, à 100.000 euros.

À l'intérieur du véhicule de cet individu, la police espagnole aura découvert deux fusils dont un à canons sciés, deux pistolets, une grenade et un gilet pare-balle. Il apparaissait également que cette voiture était suivie par une autre voiture de couleur grise ayant quant à elle rejoint l'Espagne, et plus particulièrement le ville de Gérone.

Crédits photos : Yevgen Belich / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus