Au Bourget, meurtre au sein d'un couple de nationalité mongole

Par , publié le
Faits Divers
Illustration. Un véhicule de la police.

C'est une scène particulièrement sordide qui s'est offerte à la vue de la police dans un immeuble du Bourget.

En arrivant dans un immeuble du Bourget (Seine-Saint-Denis), les policiers découvrent le corps sans vie d'une femme de 52 ans. Elle est allongée dans une mare de sang, et l'appartement en question est dans un désordre total, maculé d'excréments.

L'homme, blessé, est entre la vie et la mort

Le drame s'est produit au sein d'un couple inconnu des services de police, et de nationalité mongole. La police avait été prévenue auparavant par une voisine chez laquelle le mari âgé de 45 s'était rendu. Une source proche du dossier a affirmé à LCI que, titubant, il était allé tambouriner chez elle, et qu'il était également blessé.

Pris en charge à l'hôpital, son pronostic vital était engagé le 1er novembre.

De multiples plaies à l'arme blanche

Quant à son épouse, la source précise : "Elle présentait des plaies, probablement à l’arme blanche, au niveau du flanc, du cou et des poignets. Pour l'heure, toutes les pistes sont ouvertes. On ne sait pas si le couple a été agressé par une tierce personne ou si le mari a tué sa femme".

Alors qu'une autopsie doit être pratiquée, l'enquête a été confiée à la police judiciaire. La piste du drame conjugal est privilégiée, le couple se disputait souvent, relate Le Parisien. L'homme, qui n'a pu être entendu du fait de son état grave, aurait pu se donner des coups de couteau pour faire croire à une agression par une personne tierce.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus