Boulogne-sur-Mer : saisie en mer de plus de 2 tonnes de cocaïne

Par , publié le
Faits Divers
Photo d'illustration. De la cocaine.

Jeudi soir, les autorités maritimes ont saisi plus de deux tonnes de cocaïne sur un cargo qui naviguait au large de Boulogne-sur-Mer.

La prise a été conséquente. Jeudi soir, un cargo répondant au nom de Carib Palm et qui était parti de Moldavie pour rejoindre la Pologne  (et plus particulièrement la ville de Gdańsk) a été dérouté par un patrouilleur. Une source proche de l'affaire ajoute que le navire a ensuite été ramené au port de Boulogne-sur-Mer.

À l'intérieur de ce cargo long de quelque 75 mètres ont été saisies plus de deux tonnes de cocaïne. Une opération s'étant tenue alors que les autorités douanières procédaient au contrôle du navire. Lequel affiche une capacité de stockage estimée à 828 tonnes de marchandise.

2 tonnes de cocaïne saisies sur un cargo : trois membres de l'équipage en retenue douanière

En début d'après-midi, le parquet de la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Lille indiquait alors que "le bateau [allait] être visité de fond en comble. On était à 2 000 kilos de cocaïne en début de matinée, là, on en est à 2 400 kilos. Un bateau de cet ordre est assez long à perquisitionner". Cité par nos confrères du Point, il mentionnait de même "le souci premier pour le moment [...] de perquisitionner le bateau de manière à ne rien laisser échapper en termes de marchandise de fraude". Pour l'heure, trois membres de l'équipage ont été placés en retenue douanière.

Une valeur à la revente estimée à environ 50 millions d'euros

Pour le ministre des Finances et des Comptes publics Michel Sapin et  le secrétaire d'État chargé du Budget Christian Eckert, il s'agit là de "la plus importante saisie de cocaïne jamais réalisée en métropole à ce jour". Une saisie dont la valeur à la revente est estimée à environ 50 millions d'euros. Le parquet de la Jirs ajoute pour sa part qu'il est question ici "de la plus grosse affaire traitée par" ses soins "depuis l'affaire dite du Paris-Dakar, avec un cargo de retour d'Amérique latine et qui avait été arraisonné au Havre".

Crédits photos : Africa Studio/Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus