Besançon : une messe évacuée en raison d'une voiture suspecte

Par , publié le
France L'église Saint Joseph de Besançon. Image d'illustration.
L'église Saint Joseph de Besançon. Image d'illustration.

A Besançon, une messe de Noël a été interrompue et les fidèles ont été évacués de l'église car une voiture suspecte était stationnée à proximité.

Alors qu'une messe de Noël avait lieu dans une église de Besançon, la police a demandé aux paroissiens d'évacuer les lieux car une voiture suspecte avait été signalée à proximité.

Une église évacuée pour suspicion d'attentat

En fin d'après-midi hier, devant l'église Saint Joseph de Besançon dans le Doubs, un homme s'est stationné devant les marches de l'édifice alors bondé en raison de la messe de Noël. Il est sorti en courant de son véhicule. Les forces de l'ordre jugeant le lieu de stationnement et le comportement de l'homme suspect ont alors pensé à une voiture piégée.

Vers 19h15, alors que la messe était sur le point de s'achever, les policiers ont demandé aux fidèles d'évacuer les lieux. Selon un témoin qui assistait à l'office religieux : "Ils (les policiers) nous ont expliqué que nous devions évacuer l’église". Avant d'ajouter qu'"ils nous ont demandé de nous serrer près du mur dans les allées et de sortir dans le calme". Un périmètre de sécurité de 200 mètres a alors été mis en place, le service de déminage alerté et les pompiers ont été mobilisés en masse.

Une fausse alerte mais une procédure bien respectée

Vers 20h30 le propriétaire du véhicule s'est signalé à la police. Il s'était stationné ici car il ne trouvait pas de place ailleurs et était parti en courant afin de rejoindre sa femme qui l'attendait. Toute inquiétude a ainsi été levée.

Les forces de l'ordre ont agi selon les récentes procédures données par le ministère de l'Intérieur qui craint un acte terroriste visant les lieux de culte en cette journée de Noël et qui viserait tout particulièrement les églises. Des consignes spécifiques avaient été données pour surveiller les abords des lieux de culte.

Partager cet article