Besançon : ils braquent un fast-food et tombent sur le GIGN

Par , publié le | modifié le
Faits Divers Un restaurant MacDonald's en Thaïlande
Un restaurant MacDonald's en Thaïlande

Dimanche soir à Besançon, deux hommes armes ont braqué un fast-food, vraisemblablement sans savoir que des hommes du GIGN se trouvaient déjà à l'intérieur.

Si plan il y a eu de la part des malfaiteurs, on imagine alors qu'il comprenait de sérieuses failles. Dimanche soir à Besançon, deux braqueurs ont ainsi tenté de repartir avec la caisse d'un fast-food, avant que des hommes du GIGN (Groupe d'Intervention de la Gendarmerie nationale) ne viennent contrarier leurs intentions.

Il était aux alentours de 21h00 quand les faits se sont produits dans ce McDonald's. Tout a vraisemblablement commencé lorsque la cinquantaine de clients de l'établissement présents ont entendu des coups de feu à l'extérieur. Croyant à un attentat, un mouvement de panique a alors été observé dans le fast-food.

Braquage dans un fast-food de Besançon : le GIGN parmi les clients

Deux hommes âgés d'une vingtaine d'années sont ensuite entrés dans le restaurant. L'un d'eux était armé d'un fusil de chasse et tous deux auraient hurlé "C’est un braquage, tout va bien se passer !" Avant d'appeler à ce que le contenu des caisses leur soit remis.

Nos confrères de l'Est Républicain, qui rapportent l'information, poursuivent en indiquant que parmi les clients du fast-food se trouvaient des hommes appartenant au GIGN. Ceux-ci ont laissé le braquage s'opérer et sont partis à la poursuite des malfaiteurs dès leur sortie de l'établissement.

Les malfaiteurs et des employés blessés

Les braqueurs ont été arrêtés sur le parking et les gendarmes leur ont intimé l'ordre de se rendre. Comme réponse, le malfaiteur armé s'est retourné avec un air menaçant, l'apparent signal pour le GIGN d'ouvrir le feu. L'individu, blessé au ventre, est tombé à terre, et son complice d'avoir essayé de prendre la fuite avant de sévèrement trébucher dans les escaliers.

Outre les braqueurs, plusieurs employés du fast-food ont été blessés consécutivement au mouvement de panique. Certains, ainsi que des clients de l'établissement de restauration rapide, sont ressortis choqués de cet incident. On nous apprend pour finir que le braqueur touché au ventre va désormais mieux après avoir été opéré dans le courant de la nuit.

Crédits photos : saknakorn / Shutterstock.com

Partager cet article