Bébé congelé : une mère condamnée dans l'Aude à 7 ans de prison

Par , publié le
Faits Divers Photo d'illustration. La justice.
Photo d'illustration. La justice.

Jeudi, la cour d'assises de l'Aude a condamné une mère de famille belge à sept ans de prison pour avoir congelé son bébé peu de temps après l'avoir mis au monde.

L'accusée était une opposante à la contraception, et sa récente condamnation de possiblement l'amener à revoir sa position sur le sujet. Jeudi, la cour d'assises de l'Aude a ainsi condamné cette mère de famille belge à sept ans de prison dans une nouvelle affaire de bébé congelé.

Cette femme âgée de 32 ans avait en effet congelé son nouveau-né peu de temps après l'avoir mis au monde, le 2 février 2011. Des faits qu'elle aura d'ailleurs reconnus devant la justice, et justifiés par une intention de "ne pas lui faire mal".

Accusée d'avoir congelé son bébé  : "l'altération du discernement" prise en compte

La peine prononcée aurait pu être bien plus lourde encore. Pour éviter à sa cliente la réclusion criminelle à perpétuité pour "homicide volontaire sur mineur", son avocat avait ainsi plaidé "l'altération du discernement au moment du passage à l'acte". Un argument retenu par l'expertise psychiatrique et le tribunal.

La veille du verdict, la prévenue avait reconnu avoir accouché seule suite à une grossesse "non surveillée" et passablement alcoolisée. Dans des propos cités par TF1, elle dément un déni de grossesse : "Je n'ai pas fait de déni de grossesse mais un déni de maternité. Quand je me suis rendue compte que j'étais enceinte, j'ai essayé de trouver une solution avec une assistante sociale de Castelnaudary, mais c'était trop tard".

"Je ne voulais pas lui faire de mal"

Après l'accouchement, lequel est intervenu au-dessus de la cuvette des toilettes, celle qui était déjà mère de deux petites filles ne laissait pas présager de la suite des évènements : "Quand le bébé est sorti, je l'ai attrapé par la tête pour ne pas qu'il tombe dans l'eau, puis j'ai coupé le cordon avec un ciseau. Après, j'ai lavé le bébé qui a pleuré et je l'ai caressé. Je l'ai ensuite enveloppé dans une couverture pour le réchauffer". Avant que la prévenue ne dépose l'enfant, toujours recouvert par la couverture, dans un congélateur. Et de partir en début d'après-midi pour aller retrouver, à pied, ses deux filles chez leur père.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus