Beauvais : les sapeurs-pompiers victimes d'une embuscade

Par , publié le
France Un camion de pompier de l'Oise. Capture d'écran du compte Facebook du Service Départemental d'Incendie et de Secours de l'Oise.
Un camion de pompier de l'Oise. Capture d'écran du compte Facebook du Service Départemental d'Incendie et de Secours de l'Oise.

Hier soir, les pompiers de Beauvais dans l'Oise ont essuyé des tirs de projectiles dans ce qui s'apparente à un véritable guet-apens et ont dû se replier.

Peu avant 22 heures hier soir, un appel fait état de fumées suspectes dans un quartier pavillonnaire réputé comme sensible de la banlieue de Beauvais. Arrivés sur place, les secours ont vu un feu de scooter au fond d'une impasse. Avant même que les pompiers ne puissent intervenir, ils ont été pris à parti par des invectives et des jets de projectiles. Face à la violence de l'agression, les secours n'ont eu d'autre choix que de rebrousser chemin.

Une véritable embuscade

Le scénario rencontré par les secours s'apparente à un véritable guet-apens. Un feu a volontairement été déclenché sur un scooter placé au fond d'une impasse. Un groupe d'une dizaine de personnes avait visiblement tout préparé et attendait les sapeurs-pompiers afin de les agresser et les insulter.

Selon le Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS) de l'Oise, "En plus de nombreuses invectives, ils ont été la cible de projectiles. Un parpaing a même été lancé contre la calandre d'un fourgon (...), endommageant la carrosserie et la peinture·". Le service départemental explique que face à la violence, "les combattants du feu n'ont pas eu d'autre choix que de se replier". Appuyés par les forces de police, ils ont pu, quelques minutes plus tard, revenir éteindre l'incendie.

Des réactions indignées mais pas une première

Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, a rapidement fait part de son "indignation" et apporté son "entier soutien" aux soldats du feu qui "exposent tous les jours leur vie pour protéger celle des autres, et méritent à cet égard notre respect et notre gratitude".

Le SDIS de l'Oise précise qu'une plainte sera systématiquement déposée lors d'agressions envers les sapeurs-pompiers et rappelle que cette agression n'est malheureusement pas une première dans le département.

Le président du SDIS de l'Oise précise qu'en octobre 2015 déjà, un camion de pompiers était tombé dans une embuscade qui avait faillit mal tourner à Nogent-sur-Oise et que les secours de Beauvais avaient déjà essuyé un caillassage en juillet de l'année dernière.

Partager cet article

Pour en savoir plus