Beauvais : la police suspectée de "PV vengeurs"

Par , publié le
France Un membre des forces de l'ordre
Un membre des forces de l'ordre

La police de Beauvais est soupçonnée d'avoir dressé des procès verbaux à des habitants de la commune conséquemment au refus de ces derniers de leur valider le port d'une arme à feu.

Le dimanche 27 septembre dernier, les habitants de la commune de Beauvais étaient invités à répondre à l'appel d'un référendum sur la question d'une police municipale armée. Une sollicitation qui aura amené les votants à apparaître majoritairement (67%) en faveur du "non".

Peu de temps après, de nombreux Beauvaisiens ont reçu des procès-verbaux (PV) à la pertinence très contestée. Nos confrères d'Europe1 nous rapportent le cas de Jacky, un résident de la commune qui a ainsi reçu il y a quelques jours un PV d'un montant de 135 euros dans sa boîte aux lettres.

PV abusifs : la police de Beauvais accusée de s'être vengée du "non" du référendum

Et Jacky d'évoquer un lien de cause à effet avec cette pluie de PV et le refus exprimé de la population de voir sa police municipale armée : "On a tous reçu en même temps : un samedi matin. On a tous été verbalisés, à une heure du matin, devant chez nous. Ça ne nous a pas plu. On a fait le rapprochement avec la consultation citoyenne où nous nous sommes opposés à l’armement de la police municipale. Ils se sont mis un peu en colère."

"On présente des excuses"

Pierre Michelino, adjoint à la sécurité, a exprimé ses regrets quant à cette situation au micro d'Europe1 : "On présente des excuses, parce que des gens qui prennent des PV la nuit, c’est dommage. Des agents verbalisateurs verbalisent dans la journée. Comme le dit madame la maire, il faut un peu de discernement." De son côté, la mairie de Beauvais a ouvert une enquête et a pris l'engagement d'ouvrir de nouveau le dossier des places de parking de l'ensemble de la ville. Rappelons que le référendum du 27 septembre avait pour but de répondre à la problématique de délinquants "plus dangereux et parfois lourdement armés", même si, de la bouche même de la sénatrice-maire Caroline Cayeux, les faits de délinquance ont "baissé d'environ 30%" ces dernières années à Beauvais.

Crédits photos : jbor / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus