"Beauté au naturel" : une étude cinglante sur des cosmétiques trompeurs

Par , publié le
Société Crème solaire
Crème solaire

Le magazine "60 millions de consommateurs" a mené l'enquête sur des cosmétiques se disant "naturels". Et 'avoir découvert que certains de ces produits n'étaient pas totalement conformes à leur présentation.

Les cosmétiques naturels apparaissent comme des produits à privilégier pour qui souhaite prendre soin de sa peau en y appliquant le moins de substances toxiques possibles. Mais tous ces cosmétiques sont-ils réellement aussi sains qu'ils le prétendent ?

À l'occasion de la parution d'un hors-série intitulé Beauté au naturel, le magazine 60 millions de consommateurs a mené l'enquête sur 170 de ces produits, afin de déterminer s'il est bien question, avec cette sélection, de cosmétiques réellement naturels.

Cosmétiques naturels : un tiers le sont vraiment selon une étude

Et après analyse des étiquettes de ces cosmétiques vendus dans les rayons hygiène-beauté des commerces, le constat est éloquent : seul environ un tiers des produits passés sous le crible de la revue se révèle sensiblement conforme aux informations délivrées sur leur étiquette.

Dans le détail, 59 cosmétiques n'attirent pas de reproches particuliers, 57 présentent un caractère passabe et 54 renferment "un nombre excessif de substances indésirables". 60 millions de consommateurs indique que la plupart du temps, les produits ne contiennent qu'un proportion très négligeable du végétal mis en avant sur l'étiquette.

Les points à retenir pour mieux se repérer

À titre d'exemple, un gel douche se disant "à l'huile de tamanu et de gingembre" s'est avéré plutôt riche en "agents lavants irritants et de substances de synthèse (PEG, quat, EDTA…)", les extraits naturels comprenant l'huile de tamanu ayant ainsi été placés en fin de composition. D'autres marques informent toutefois d'un pourcentage d'ingrédients d'origine naturelle proche de 100%.

Pour réduire le risque de s'y tromper, le magazine offre quelques points à mémoriser : Tout d'abord, "la composition se lit par ordre décroissant d’importance. Les cinq ou six premiers ingrédients déterminent le plus souvent de 80 à 90 % de la formule du produit." Ensuite, "les ingrédients 'naturels' (c’est-à-dire issus de végétaux peu transformés) sont inscrits en latin et en anglais dans la composition." Et pour finir, "lorsque le nom d’une substance végétale est en anglais, cela signifie généralement que celle-ci, bien que d’origine naturelle, a subi une transformation notable."

Crédits photos : TravnikovStudio / Shutterstock

Partager cet article