Bayrou lance sa campagne version jeu vidéo 8 bits

Par , publié le | modifié le
Politique Bayrou lance sa campagne version jeu vidéo 8 bits

Une façon bien originale de faire parler de lui : l'équipe de com de François Bayrou a caché un petit jeu sur son site officiel, accessible grâce à un Konami code

En ce moment, le MoDem n’est pas vraiment au top du succès. François Bayrou, quel que soit le sondage, se retrouve derrière Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen. C’est bien simple, il est le candidat dont on ne parle pas. Sauf que cette petite nouveauté risque de changer la donne, au moins sur internet. En effet, ce petit jeu vidéo caché s’adresse avant tout aux geeks et ça marche plutôt bien. D’ailleurs, si vous voulez tester le jeu, il va falloir attendre un peu, le site officiel de François Bayrou est complètement saturé.

Pour découvrir ce jeu caché, il suffit d’aller sur le site officiel et de saisir un « code secret » qu’on appelle aussi Konami code (haut, haut, bas, bas, gauche, droite, gauche, droite, B, A). Beaucoup de geeks et de fans de jeux vidéo le connaissent, puisque ce fameux code est repris un peu partout. A l’origine, il s’agit d’une société japonaise, Konami, qui avait truffé ses jeux vidéo de ce petit code qui permettait ainsi de débloquer des niveaux ou d’accéder à des niveaux cachés. Repris par toute la toile, il est maintenant au service de la politique.

Une idée très originale qui ne risque pas de faire gagner beaucoup de voix, mais qui fait au moins parler de François Bayrou. Lorsque vous entrez le Konami code, un mini jeu d’arcade très année 90 vous invite à incarner François Bayrou et à partir combattre les méchants déficits sur les « terres désolées de Sarkhollande ».

Si le jeu vous intéresse, voici le code à entrer sur le clavier une fois que vous êtes sur le site officiel : (flèche du) haut, haut, bas, bas, gauche, droite, gauche, droite, B, A.

Partager cet article

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : Bayrou lance sa campagne version jeu vidéo 8 bits sur 24Matins.fr

Pour en savoir plus