"Bataille des toilettes" : Obama en soutien de poids pour les transgenres

Par , publié le
International Barack Obama, Président des Etats-Unis.
Barack Obama, Président des Etats-Unis.

Vendredi, le président des États-Unis Barack Obama a témoigné son soutien aux transgenres dans le cadre de la "batailles des toilettes" faisant actuellement rage au sein de la société américaine.

La "bataille des toilettes" est née de la demande, exprimée par la Caroline du Nord, que les personnes transgenres puissent utiliser non pas les toilettes correspondant à leur sexe de naissance, mais celles de leur nouvelle sexualité.

Suite à cette requête, un autre État américain aura déposé la même requête, celui du Mississippi. Depuis, le débat fait rage et son issue apparaît incertaine. Cette situation pourrait cependant rapidement évoluer suite à l'action observée vendredi sur la question par le président des États-Unis Barack Obama.

Obama pour des transgenres non discriminés dans les toilettes

L'exécutif américain a ainsi publié des directives appelant à mettre fin aux discriminations rencontrées par les personnes transgenres au sein des établissements scolaires. Dans une circulaire émanant à la fois du ministère de la Justice et de celui de l'Éducation, est ainsi stipulé que l'accès aux toilettes et vestiaires publics doit s'établir en fonction du sexe auquel on se sent appartenir.

Pour le ministre de l’Éducation John King, "aucun élève ne devrait se sentir indésirable dans une école ou un campus universitaire". Du côté des conservateurs, on dénonce un "chantage" de même qu'un abus de pouvoir du gouvernement américain, et Le Huffington Post de préciser que ces directives visent à s'appliquer du primaire jusqu'à l'enseignement supérieur, soit l'ensemble du système scolaire public.

États-Unis : des chiffres officiels inconnus

La circulaire appelle notamment les établissements scolaires à agir "rapidement et efficacement" dans les cas où un ou plusieurs élèves feraient l'objet d'un harcèlement relatif à leur identité sexuelle. Des écoles devant ainsi privilégier le sexe affiché par l'élève au détriment d'une information mentionnée sur un document officiel.

Difficile cependant d'établir dans quelle mesure ces recommandations bénéficieront aux transgenres, étant donné qu'à en croire le National Center for Transgender Equality, aucun chiffre officiel n'est connu concernant le nombre de personnes transgenres vivant aux États-Unis. Une estimation les présente toutefois comme représentant entre 0,25 à 1% de la population américaine.

Crédits photos : Drop of Light / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus