Banque : Les Français dépassent souvent leur découvert autorisé

Par , publié le
Société Photo d'illustration. Des billets en euros.
Photo d'illustration. Des billets en euros.

Selon une Panorabanques.com pour RTL et Le Parisien, les Français dépassent régulièrement le montant du découvert autorisé par leur banque. Ce qui peut vite coûter cher.

Un petit signe « - » ponctué par une couleur rouge... Voici ce que redoutent de nombreuses personnes lorsqu’elles consultent leurs relevés bancaires. Pourtant, en France, le découvert bancaire est une pratique courante.

Selon une étude conjointe Panorabanques/RTL/Le Parisien, plus de la moitié des français indique dépasser au moins une fois par an la limite de découvert fixée par leur banque.

Le découvert : une pratique courante en France

Selon l’enquête réalisée entre mai 2015 et avril 2016 sur un panel de 69 336 personnes, de 18 à 50 ans et complétée par un sondage réalisé en ligne, en juin 2016, auprès de 737 personnes, 33 % des Français ont une autorisation de découvert atteignant les 500 euros.

61 % des personnes sondées avouent dépasser leur limite de découvert au moins une fois par an et 25 % le feraient tous les mois. 52 % des ménages gagnant plus de 3 000 € par mois dépassent leur limite de découvert au moins une fois par an... Une part qui grimpe à 64 % chez les ménages gagnant moins de 1 500 € par mois. Seulement 16 % des ménages les plus riches dépassent leur limite de découvert chaque mois, contre 28 % chez les ménages gagnant moins de 1 500 € par mois.

Des dépassements qui coûtent cher

Si les banques autorisent les découverts, dépasser le montant autorisé peut vite coûter très cher. En moyenne, les établissements bancaires appliquent un taux d’intérêt de 10 % sur les montants qui dépassent ce découvert autorisé.

Systématiquement, au moins 8 euros prélevés par les banques pour la fameuse « commission d’intervention » qui prévient le client du dépassement.

Crédits photos : Patryk Kosmider/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus