Ban Ki-moon accusé d'"encourager le terrorisme" par Benyamin Nétanyahou

Par , publié le
International Le premier Ministre israélien Benjamin Netanyahou.
Le premier Ministre israélien Benjamin Netanyahou.

Devant le Conseil de sécurité, le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a accusé mardi soir le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon d'"encourager le terrorisme".

Mardi soir, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'était insurgé de la poursuite de la colonisation israélienne en Cisjordanie occupée, et d'avoir alors indiqué que "pour faire des progrès vers la paix il faut un gel de l'entreprise de colonisation".

M. Ki-moon s'était ainsi dit "profondément inquiet" quant à ce maintien de projets de constructions israéliennes, des "initiatives provocatrices [visant à ] faire monter encore la tension et nuire à toute perspective de règlement politique" à ses yeux. Dans la foulée, le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a déploré la sortie du secrétaire général des Nations Unies.

Nétanyahou sur Ki-moon : il a "perdu toute neutralité"

Dans des propos repris par nos confrères du Figaro, M. Nétanyahou lui a ainsi reproché d'avoir "perdu toute neutralité" et d'"encourager le terrorisme". Le secrétaire général de l'ONU avait condamné les violences survenues il y a peu dans des implantations juives de Cisjordanie, en ayant lié le regain des tensions aux "frustrations" nées d'"un demi-siècle d'occupation et de paralysie du processus de paix". Il aura également déclaré que, "comme les peuples opprimés l'ont démontré tout au long de siècles, il est dans la nature humaine de réagir à l'occupation, qui sert souvent d'incubateur puissante à la haine et l'extrémisme".

Le secrétaire général de l'ONU accusé de justifier des attaques commises en Cisjordanie

Ce à quoi le Premier ministre d'Israël aura répliqué en accusant Ban Ki-moon d'apporter la justification d'attaques commises contre des militaires ou des civils israéliens en Cisjordanie : "Il n'existe aucune justification au terrorisme. Les criminels palestiniens ne veulent pas construire un État mais en détruire un - et ils le disent ouvertement. Ils veulent assassiner des Juifs simplement parce qu'ils sont juifs, et ne tuent ni pour la paix ni pour les droits de l'Homme." Dans ces violences ayant débuté il y a de cela quatre mois, 25 Israéliens et 159 Palestiniens y ont trouvé la mort.

Crédits photos : ChameleonsEye / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus