Baisse historique des taux de crédit immobilier jusqu'à moins de 1%

Par , publié le
France Un trader consultant des graphiques. Image d'illustration.
Un trader consultant des graphiques. Image d'illustration.

Les taux d'intérêt à court terme pour les banques sont devenus négatifs. Il est désormais possible d'emprunter pour un crédit immobilier avec un taux de moins de 1% voir négatif dans certaines conditions.

La chute des taux d'intérêt est assez impressionnante. Après que la BCE ait inondé les établissements financiers de liquidité, les banques peuvent désormais emprunter à taux négatif, c'est à dire qu'elles sont payées pour emprunter de l'argent et ne paient pas d'intérêts. Ces opérations destinées à relancer l'inflation et à réduire les coûts des crédits pour les particuliers et donc relancer la croissance ont eu pour effet de faire plonger les taux des crédits immobiliers. Certains acheteurs peuvent désormais emprunter à moins de 1% et certains chanceux ont même vu leur taux devenir aussi négatif.

Il est désormais possible d'emprunter sur 20 ans à moins de 1%

Le taux d'intérêt moyen (hors assurance) et toute durée d'emprunt confondue ne cesse de chuter depuis le début des années 2000 passant de 5,6% à 1,62 % en juin dernier. Certains emprunteurs disposant d'un excellent dossier se sont vu proposer un taux pour un prêt immobilier sur 20 ans de seulement 0,90% ce qui représente un record.

Ces taux extrêmement bas sont proposés aux meilleurs dossiers, notamment ceux disposant de 20 % en capital de la valeur d'achat du bien immobilier mais aussi à des clients plus modestes qui souhaitent acheter dans des régions à faible activité immobilière et à forte concurrence bancaire comme l'Auvergne ou la Cantal.

Vers des taux négatifs pour les crédits immobiliers ?

Aussi curieux que cela puisse paraitre, quelques centaines de chanceux en Belgique et au Danemark sont payés pour leur emprunt immobilier. Ces particuliers avantagés ont, en effet, souscrit il y a quelques années un crédit immobilier à taux variable et ce taux étant devenu négatif, c'est désormais la banque qui leur verse des intérêts.

Cette situation particulière qui fait rêver tout emprunteur n'est cependant pas techniquement possible en France ou presque impossible. Il faudrait pour cela prendre un crédit à taux variable sans limite de variation et que les taux deviennent encore plus négatifs, permettant de surpasser les commissions bancaires qui renchérissent le coût du crédit. De nombreux établissements bancaires ont décidé de ne plus proposer de tels prêts.

Pour de nombreux experts du milieu immobilier, la conjonction actuelle est idéale pour acquérir un bien immobilier à crédit. Les taux d'intérêts sont historiquement bas et le marché s'est enfin stabilisé et devrait, selon-eux, repartir à la hausse dans les prochaines années.

Partager cet article

Pour en savoir plus