Un avion d’affaires pris en chasse par un rafale au dessus de Paris

Par , publié le
France
Un avion Rafale de l'Armée de l'Air

Ce lundi matin, un avion d'affaires a été intercepté par un Rafale. Le pilote ignorait survolait la zone interdite instaurée en raison du COP21.

Ce matin, un avion d’affaires en provenance de Belgique a été pris en chasse par un Rafale au-dessus du ciel de Paris, alors qu’il tentait de se poser au Bourget nous informe le Nouvel Obs. Ce genre d’évènements est plutôt rare, mais en période de COP 21 et d’état d’urgence, les mesures concernant l’espace aérien de Paris sont plus drastiques.

L’avion, un Cessna Citation Mustang 510, approchait sur les radars d’une zone interdite instaurée par l’Armée de l’air, qui assure la sureté aérienne en France. N’arrivant pas à contacter l’avion d’affaires, les autorités ont immédiatement fait décoller un Rafale. Une scène qui a pu être aperçue par des riverains.

Un délit passible de six mois de prison et 15 000 euros d'amende

Le pilote, a assuré ne pas être au courant de l’interdiction de survol dans cette zone pendant la COP21. Le code des transports stipule que « le fait pour le pilote de survoler, par maladresse ou négligence, une zone du territoire français en violation d'une interdiction est puni de six mois de prison et de 15 000 euros d’amende. »

Aucune poursuite contre le pilote

Selon le Sirpa-air, aucune poursuite n’aurait été engagée contre le pilote. Ayant décollé à Anvers, l’avion serait passé au-dessus de Paris, à altitude moyenne d’est en ouest.Signé début novembre, un arrêté a "créé une zone interdite temporaire dans la région du Bourget identifiée ZIT Rouge dans la région d'information de vol de Paris".

Crédits photos : Piotr Zajc / Shutterstock.com

Partager cet article