Avignon : Les urgentistes démissionnaires reviennent sur leur décision

Par , publié le
Santé Les couloirs d'un hôpital (photo d'illustration)
Les couloirs d'un hôpital (photo d'illustration)

La direction de l'hôpital Henri-Duffaut d'Avignon a fait savoir qu'un accord a été trouvé avec les 13 médecins qui avaient présenté leur démission le 5 octobre dernier.

L’affaire avait ébranlé le service des urgences du centre hospitalier Henri-Duffaut d’Avignon. Début octobre, 13 médecins urgentistes avaient donné leur démission pour dénoncer les conditions de travail devenues intenables dans le service.

Selon un communiqué du centre hospitalier relayé notamment par Le Midi-Libre, les 13 médecins seraient revenus sur leur décision et après avoir trouvé un compromis avec leur direction.

Un nouveau référentiel de temps de travail

Dans son communiqué, la direction du centre hospitalier précise que « Les services d’Urgences adultes, SAMU et SMUR, sont placés sous la responsabilité d’une instance de gouvernance composée du Directeur, du Président et du Vice-Président de la Commission Médicale d’Établissement, et de trois Responsables d’unités, qui permettra d’assurer le fonctionnement, la continuité et la coordination de l’ensemble des structures. »

Le même communiqué indique que le Centre Hospitalier d’Avignon s’engage à poursuivre l’application du nouveau référentiel de temps de travail des médecins urgentistes, arrêté par Madame la Ministre des Affaires Sociales et de la Santé. Des engagements qui auraient convaincu les urgentistes démissionnaires.

Pas de conséquences sur le fonctionnement du service

Pour motiver leur décision, les médecins avaient avancé plusieurs motifs. Notamment de mauvaises relations avec le chef de pôle, de conditions de travail qui se dégradaient de jour en jour et un manque d’effectifs. La menace d’une démission semble avoir fait avancer la prise de décision de la direction.

Les demandes de démission n’avaient pas malmené le fonctionnement des urgences. Le service se situe au troisième rang de la région PACA en termes d’activité avec en moyenne 180 à 200 passages d’adultes par jour et une augmentation de 6 % par an.

Crédits photos : VILevi/Shutterstock

Partager cet article