Autoroutes : Les tarifs des péages vont augmenter en 2016

Par , publié le | modifié le
Transports Un péage sur l'autoroute du Soleil
Un péage sur l'autoroute du Soleil

Gelés par le gouvernement pour l’année 2015, les tarifs des autoroutes vont repartir à la hausse pour l’année 2016.

Mauvaise nouvelle pour les automobilistes qui prennent régulièrement les autoroutes françaises. Après un gel des tarifs décrété par le gouvernement pour l’année 2015, les prix au péage devraient repartir à la hausse en 2016.

Les péages vont finalement augmenter en 2016

C’est le journal économique Les Échos qui rapporte l’information. Avec une inflation proche de 0 % sur 2015, les tarifs des péages auraient dû logiquement augmenter très légèrement, car les contrats des concessions font état d’une revalorisation à hauteur de 70 % de cette inflation. Mais les concessionnaires ont un vieux litige à régler avec l’État français qui justifierait une hausse plus importante des prix aux péages.

En 2012, le gouvernement avait procédé à une augmentation de 50 % de la redevance domaniale que doivent payer les concessionnaires. Après d’âpres négociations, les concessionnaires avaient finalement obtenu une hausse de 1,5 % des prix des péages lissées entre 2015 et 2017 en guise de compensation. Mais il n’avait pas prévu qu’à l’automne 2014, le gouvernement gèlerait les prix des autoroutes suite à un rapport de l’Autorité de la concurrence dénonçant les marges dégagées par les concessionnaires autoroutiers. Dès lors, les sociétés d’autoroute ont indiqué que l’augmentation de 1,5 % sera finalement lissée de 2016 à 2018.

Les hausses dans le détail

Selon les concessionnaires, la hausse sera plus ou moins importante comme le révèlent Les Échos.

Pour 2016, les usagers des réseaux Cofiroute, SAPN et Sanef subiront respectivement une hausse de 0,82 % pour le premier cité et 0,86 % pour les deux autres. Dans le haut du panier, on retrouve APRR (+1,23 %), Area (+1,27 %) et ASF (1,63 %) qui, en plus de la compensation du gel des tarifs en 2015, appliqueront la compensation tarifaire des investissements réalisés sur leur réseau respectif. Aux usagers de dire si cette compensation est justifiée par une amélioration du service fourni. Invitée par RTL, la ministre de l'Écologie Ségolène Royal a indiqué qu'elle n'était pas au courant de cette annonce faite par les sociétés autoroutières.

Crédits photos : Capa/Phototélé

Partager cet article