Australie : découverte du fossile d'un marsupial carnivore

Par , publié le
Sciences Photo d'illustration. Des diables de Tasmanie, marsupiaux australiens.
Photo d'illustration. Des diables de Tasmanie, marsupiaux australiens.

Le fossile de Whollydooleya tomnpatrichorum, un marsupial aujourd'hui disparu, a été découvert en Australie. Carnivore, Il s'ets éteint il y a 5 millions d'années.

La découverte s'est produite en 2012, mais ce n'est qu'après 3 années d'étude qu'elle est portée à notre connaissance. Le fossile d'un marsupial australien a été trouvé dans le nord-ouest du Queensland, au nord-est du pays.

Whollydooleya tomnpatrichorum sillonnait les forêts avant de s'éteindre il y a 5 millions d'années. Et il semblait particulièrement redoutable.

Whollydooleya, un sacré chasseur

Grâce à la revue du Museum Victoria, qui relaie cette découverte, on apprend que l'animal "avait des dents très puissantes, capables de tuer et de découper les plus gros animaux de son époque", comme l'explique le paléontologue Mike Archer.

Avec un poids estimé entre 20 et 25 kilos, il était "considérablement plus grand que le plus grand hypercarnivore qui vit encore actuellement, le diable de Tasmanie". Il est particulièrement rare de mettre au jour les restes d'animaux terrestres ayant vécu à cette époque, appelée Miocène.

Riversleigh, un site préhistorique d'exception

C'est non loin du site de Riversleigh, couvrant 100 km2 et classé au Patrimoine mondial de l’humanité, que le fossile a été découvert par les scientifiques de l'Université de Nouvelle-Galles du Sud. Ce champ de fossiles, baptisé naturellement le "nouveau Riversleigh", "produit les restes de toute une flopée de créatures nouvelles, de petite ou de moyenne taille", s'émerveille encore le Pr. Archer. Et cet ancien marsupial est la première d'entre elles "à avoir fait l’objet d’une description".

Des découvertes, il y en aura encore sans doute beaucoup, puisque la National Geographic Society finance encore des fouilles.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus