Australie : condamné à une amende pour avoir tenté de se suicider

Par , publié le
International
Photo d'illustration. La justice.

Un réfugié iranien a été condamné à une amende de 200 dollars australiens pour avoir tenté de mettre fin à ses jours. Une sénatrice parle d'un verdict "dégoûtant".

Un réfugié iranien vient de se voir condamné, en Australie, à payer une amende pour avoir tenté de se suicider sur l'île de Nauru, située dans le Pacifique. D'après l'Australian Broadcasting Corporation, l'homme était détenu deux ans durant dans un centre de l'île géré par l'Australie et aux conditions contestées.

Le réfugié a alors pris la décision de s'installer dans le district de Nibok afin de permettre à sa fillette de 8 ans de se faire des amis avec qui s'amuser. Les forces de l'ordre les ont ensuite contraints à revenir au camp, et c'est à ce moment-là que la père de famille a essayé de mettre fin à ses jours. Il aura été hospitalisé avant d'être présenté à la justice.

Un réfugié iranien condamné pour avoir tenté de se donner la mort

Et alors que le procureur avait requis entre un et deux mois de prison à l'encontre de ce réfugié, une peine qui, selon lui, dissuaderait celles et ceux qui choisiraient d'imiter cet homme "pour obtenir ce qu'ils veulent", celui-ci a finalement été condamné à une amende de 200 dollars australiens (un peu plus de 130 euros).

Il convient de préciser qu'après que plusieurs demandeurs d'asile ont mis fin à leurs jours sur l'île de Nauru, le suicide y est désormais considéré tel un délit. Il s'avère de mème, comme le rapporte Le Figaro, que le père de famille avait plaidé coupable dans ce dossier.

"Dégoûtant" et "inapproprié"

Pour la sénatrice australienne Sarah Hanson-Young, le verdict rendu lui apparaît "dégoûtant. Le gouvernement de Nauru a inculpé un réfugié de ‘tentative de suicide' après qu'il a tenté de mettre fin à ses jours".

Barri Phatarfod, appartenant à l'ONG Doctors For Refugees, considère quant à lui que "c'est tout à fait inapproprié de considérer une tentative de suicide comme un délit. Cela montre que les affirmations du gouvernement (australien) selon lesquelles les gens à Nauru seront traités de la même manière qu'en Australie sont un mensonge".

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus