Audiences radio : la justice exige à Médiamétrie la réintégration de Fun Radio

Par , publié le
Culture Bruno Guillon sur Fun Radio
Bruno Guillon sur Fun Radio

La cour d'appel de Paris vient d'ordonner la réintégration de Fun Radio dans les mesures d'audiences radio de Médiamétrie, mettant ainsi fin à plusieurs mois où l'audimat de la station n'était plus calculé suite à des accusations de fraude.

Fun Radio peut recommencer à souffler. En juin dernier, NRJ Group, Lagardère, Skyrock, les Indés Radio et NextRadioTV accusaient la station de fraude aux audiences radio. À l'occasion d'une conférence de presse tenue par ces groupes, les patrons de NextRadio TV et d'Europe 1 avaient alors considéré que "demander aux auditeurs de Fun de répondre à l'enquête de Médiamétrie aboutit à sur-représenter la radio, car le taux de non-réponse parmi les 126.000 interviews est de 90%".

L'animateur Bruno Guillon, l'une des cibles de ces accusations, aura réagi en parlant d'une situation "grotesque. M'accuser d'une manipulation des audiences en direct le matin, c'est comme si j'allais braquer une banque sans cagoule avec un panneau où figurent mes coordonnées. Je fais de la radio depuis 32 ans, je ne pense pas avoir fait carrière sur une réputation de brigand !"

Fun Radio exclue de Médiamétrie depuis juin

Médiamétrie, société spécialisée dans la mesure d'audience, aura mené l'enquêté et finalement décidé, le 20 juin, d'exclure Fun Radio de ses calculs. Un choix qui était amené à s'observer jusqu'à nouvel ordre, et Médiamétrie d'avoir communiqué dans le même temps les études revues et corrigées des vagues Avril - Juin 2016, Janvier - Mars 2016 et Médialocales Septembre 2015 - Juin 2016.

Fun Radio avait pour sa part indiqué que "les faits concernés porteraient sur la matinale de Fun Radio, émission à tonalité humoristique et potache, à destination d'un public jeune", et d'avoir ajouté qu'"il n'y a à notre connaissance que trois messages sur une période de 5 mois, de septembre à janvier dernier, qui peuvent être discutables dans leur forme, mêmes s'ils ont été prononcés de façon humoristique".

Une réintégration avant la fin d'année ?

La cour d'appel de Paris vient en tout cas d'exiger de Médiamétrie la réintégration de Fun Radio dans ses mesures, comme rapporté par OZAP : "La justice censure ainsi le projet de Médiamétrie de conditionner la réintégration de Fun Radio dans les sondages à l'absence d'une hypothétique rémanence". Un retour qui pourrait s'effectuer dès le mois de novembre prochain.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus