Aude : renvoi de son école d'un enfant de 3 ans jugé "insupportable"

Par , publié le | modifié le
Société Salle de classe de maternelle
Salle de classe de maternelle

Dans l'Aude, un petit garçon de 3 ans vient d'être renvoyé de son école maternelle pour un comportement jugé "insupportable". Il a depuis été admis dans un autre établissement.

Alors que les vacances de Noël touchent à leur fin, et que nombre d'écoliers vont bientôt devoir retrouver le chemin de l'éducation scolaire, un petit garçon de 3 ans s'est quant à lui vu renvoyé de son école maternelle située à Limoux (Aude) pour un comportement jugé "insupportable".

C'est la mère de l'enfant qui a raconté son histoire à nos confrères de ladepeche.fr. Les difficultés semblent avoir démarré au début du mois de novembre, quand Ilyès revient de l'école avec des vêtements prêtés par l'établissement. Ce dernier explique à la mère du garçonnet que les salopettes et les pantalons se fermant à l'aide d'une ceinture ne sont pas admis au sein de l'école maternelle.

La mère d'un enfant turbulent de 3 ans convoquée devant une commission éducative

Toutefois, même après s'être pliée aux exigences vestimentaires de l'école d'Ilyès, sa mère âgée de 20 ans rencontre de nouvelles complications. Son enfant change en effet de comportement et ne souhaite plus aller à l'école. Il prétexte des maux de vente pour ne pas s'y rendre, ne veut plus s'alimenter et avance qu'il n'a plus le droit de jouer avec ses camarades. Après s'être entretenue avec l'enseignante d'Ilyès, sa mère apprend que l'attitude de ce dernier excède le personnel de l'école, au point que la jeune femme est convoquée devant une commission éducative.

Le petit garçon admis dans une autre école dans le centre-ville

Cette épreuve ne sera pas sans conséquences, à la fois pour Ilyès et pour sa mère : "C'était comme devant un tribunal je savais que nous n'avions rien fait de mal pourtant j'avais peur, l'impression aussi que la sentence était déjà établie. Dans les regards et les paroles je me sentais coupable. Coupable d'être une mauvaise mère et d'avoir un mauvais fils. En sortant de cet enfer je suis allée me réfugier chez mes grands-parents. J'ai fait un malaise dans les bras de mon grand-père. J'ai eu des contractions et j'ai été hospitalisée. Comme mon fils quelques semaines plus tôt pour son mal de ventre." Au final, la famille a déménagé dans le centre-ville et Ilyès est désormais scolarisé dans le même établissement que fréquentait sa mère durant son enfance. Celle-ci lui souhaite d'y vivre, à son tour, "des années de bonheur".

Crédits photos : Marko Poplasen / Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus