Attentats : un document confidentiel liste 7 sites potentiels en France

Par , publié le | modifié le
France Photo d'illustration. Le quartier d'affaires de La Défense, à Paris.
Photo d'illustration. Le quartier d'affaires de La Défense, à Paris.

La rédaction de France 3 Midi-Pyrénées affirme avoir eu connaissance d'un document du renseignement français faisant état de 7 cibles privilégiées en France par des attentats jihadistes.

C'est une information de France3 Midi-Pyrénées : la rédaction se serait procuré un document émanant du renseignement militaire français listant 7 sites, en France, pouvant être tenus comme objets d'attaques "coordonnées, simultanées et géographiquement dispersées".

Attaques terroristes : quels seraient les 7 sites privilégiés ?

Pour élaborer cette liste de cibles d'attaques simultanées, le renseignement aurait agrégé les données captées sur les réseaux sociaux et de sites web assimilés aux réseaux jihadistes, d'après la méthode des "nuages de mots-clés".

C'est une carte de France titrée "quel mode opératoire pour quelles cibles" qui a donc été établie, avec les éventuels modalités d'action. Ici, le renseignement parle bien d'attaques coordonnées telles que celles du 13 novembre à Paris se sont produites :

  • Pont de Saint-Nazaire,
  • Zone aéroportuaire de Toulouse (fusillade, attentat-suicide),
  • Zone de la Défense (Paris, drone ou avion piégé),
  • Zone portuaire de Fos-Marseille (drone, avion piégé),
  • Zone hydrocarbures de Lyon-Sud (voiture piégée)
  • Parlement européen à Strasbourg (fusillade),
  • Musée européen de Lille (attentat-suicide. Serait en fait le Musée de la Métropole Européenne de Lille à Villeneuve d'Asq).

La prudence est de mise

Fabrice Valery, de la rédaction de France3 Midi-Pyrénées, tient à rappeler qu'il ne s'agit pas d'une liste de lieux "où se produiront des attentats en France mais bien d'une analyse de spécialistes militaires qui, sur la base de leur travail de veille de la 'bulle internet jihadistes' et de renseignements, ont transmis aux autorités une liste de lieux susceptibles d'être les théâtres d'une attaque simultanée".

Crédits photos : Kiev.Victor / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus