Attentats : Un site web pour aider les victimes dans leurs démarches

Par , publié le
Web Capture de la page d'accueil du Guichet Unique d’Information et de DEclaration (GUIDE)
Capture de la page d'accueil du Guichet Unique d’Information et de DEclaration (GUIDE)

La plateforme numérique Guichet Unique d’Information et de Déclaration permet de simplifier les démarches des victimes d’actes terroristes.

C’est un outil dont on aurait aimé avoir à se passer, mais dans le contexte actuel, il est plus que nécessaire. La secrétaire d’État chargée de l’Aide aux victimes vient d’annoncer dans un communiqué la mise en service d’un site internet destiné à aider les victimes d’actes de terrorisme.

Un guichet unique pour les victimes d’actes terroristes

La plateforme guide-victimes.gouv.fr, mise en ligne aujourd’hui, se présente comme un Guichet Unique d’Information et de Déclaration (GUIDE) permettant aux victimes du terrorisme de se signaler et de se voir accompagner dans leurs démarches.

Selon la secrétaire d’Etat Juliette Méadel, la plateforme sera dédiée dans un premier temps aux victimes d’actes de terrorisme avec de s’ouvrir aux victimes d’accidents collectifs et de catastrophes naturelles.

Il permettra de répondre aux questions les plus fréquentes des victimes et de leurs proches, concernant notamment l’indemnisation des préjudices subis et le dépôt de demandes auprès du Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme et d’autres Infractions (FGTI) et l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONAC-VG). Le site détaille donc l’ensemble des informations utiles comme l’annuaire des acteurs, comme les associations d’aides aux victimes. Le GUIDE dresse également la liste des démarches à entreprendre en fonction de la situation précise de la victime (décès d’un proche, blessures physique/psychologique, proche d’un blessé…).

Un espace de stockage

La plateforme proposera également un coffre fort numérique permettant de conserver l’ensemble des documents utiles aux démarches en ligne sur un même espace de stockage. Une solution conçue par Docapost, filiale du groupe La Poste.

Bien entendu, la secrétaire d’Etat rappelle que cette plateforme numérique ne doit en aucun cas se substituer à l’accompagnement humain qui reste indispensable dans pareil cas.

Crédits photos : http://www.gouvernement.fr/guide-victimes

Partager cet article

Pour en savoir plus