Attentats Paris : rumeurs et photos qui empoisonnent le web et le deuil national

Par , publié le | modifié le
Web Le soutien de l'Allemagne à la France ou plutôt, une manifestation du mouvement anti-immigration PEGIDA outre-Rhin.
Le soutien de l'Allemagne à la France ou plutôt, une manifestation du mouvement anti-immigration PEGIDA outre-Rhin.

Rapidement, après les attaques qui ont ensanglanté Paris, le web commençait à bruisser d'images souvent fausses, montées, ou antidatées. Faisons le point.

Depuis que le web est devenu la première source d'informations, il est régulièrement le siège et le relais d'images et faits relatés qui bien souvent n'ont rien à voir avec la réalité. Et quand des événements dramatiques comme les attentats parisiens viennent affaiblir notre capacité à réagir froidement, partages, commentaires acerbes commencent à fleurir de façon exponentielle.

Dans le cas des images, dont on connaît bien le pouvoir de fascination, elles peuvent être soit véridiques mais ne correspondant pas à la réalité du moment; soit tout simplement le fait de montages plus ou moins réussis. Dès lors, les internautes partagent, soit par colère, indignation, ou volonté de tirer la couverture à leurs convictions profondes. Voici un florilège de ce qui a bien pourri Internet, et malgré les avertissements des autorités demandant la vigilance à ce sujet.

Attaques de Paris et vraies-fausses photos

fRepéré par L'Obs samedi, ce tweet (mais il n'est pas le seul) a alimenté une rumeur qui, dans l'après-midi, faisait état de détonations dans le secteur de Bagnolet. Ici, il s'agit certes d'hommes tués, mais pas des terroristes de Paris. Les photos montrent ici des criminels abattus au début du mois par la police brésilienne. Pour revenir à Bagnolet, et faute de course-poursuite mortelle, ces détonations étaient le fait de pétards pour célébrer un mariage.

Des policiers tués, mais pas en France.

Des policiers tués, mais pas en France.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ou encore ce tweet déniché par Le Monde, toujours samedi. On y voit plusieurs photos prises dans une capitale déserte au lendemain des attaques. De vrais clichés une fois encore, mais la verdure des arbres en ce mois de novembre (photo 1) par exemple ont de quoi dérouter. Et pour cause, elle illustrait un article du Parisien du 15 août 2014. Pour les autres, nous avons affaire à diverses illustrations d'articles ou encore à un blog personnel.

Paris désertée, mais pas le 14 novembre 2015

Paris désertée, mais pas le 14 novembre 2015

Tout aussi glaçant, ce cliché du groupe Eagles of Death Metal prétendument prise au Bataclan. Oui, il s'agit bien du groupe mais pas la photo a été prise lors d'un concert donné à Dublin la veille.

Et l'on pourrait encore citer la photo d'habitants de Gaza célébrant les morts parisiennes alors qu'il s'agit de scènes de joies suite à un cessez-le feu entre le Hamas et Israël... en 2012.

La photo créée de toutes pièces

Mais les vraies photos ne montrant pas ce qu'elles sont en réalité ne sont pas les seules à saturer le web d'intentions encore plus mauvaises. Ainsi, et c'est Buzzfeed qui la relaie, cette capture d'écran d'un message laissé sur un forum.

Le faux message forum.

Le faux message forum.

Largement retweetée, cette sinistre prédiction placée dans un forum du site Jeuxvideo.com est en fait un montage. L'original, ci-dessous et dont date et heures correspondent parfaitement, est juste un coup de gueule bien plus pacifiste.

Le message originel laissé sur Jeuxvideo.com

Le message originel laissé sur Jeuxvideo.com

Crédits photos : Capturé écran Twitter

Partager cet article

Pour en savoir plus