Attentats de Paris : arrestation d'un suspect en Algérie

Par , publié le
International Akbou, commune de la wilaya de Béjaïa (Algérie).
Akbou, commune de la wilaya de Béjaïa (Algérie).

Un Algérien soupçonné d'avoir été impliqué dans les attentats de Paris du 13 novembre a été arrêté mardi dans son pays d'origine. Il a depuis été placé en détention provisoire dans une commune de Béjaïa.

Samedi, le parquet de Béjaïa (wilaya située à l'est d'Alger) a annoncé qu'un Algérien résidant en Belgique et suspecté d'être lié aux attentats de Paris du 13 novembre a été arrêté mardi sur le sol algérien. Par voie de communiqué, le parquet a ajouté que l'individu a depuis été placé en détention préventive à Akbou (ouest de Béjaïa).

Pour reprendre les propos énoncés dans le document et rapportés par nos confrères du Point, il est précisé que l'homme est soupçonné d'entretenir "des liens avec les attentats terroristes de Paris perpétrés en novembre dernier". Son arrestation est la conséquence, nous dit-on, d'une prise d'informations établissant "sa possible implication dans des activités terroristes et son éventuelle appartenance à un groupe terroriste [actif] à l'étranger".

Détention provisoire pour un suspect possiblement lié aux attentats de Paris

Le préfet précise par ailleurs que le suspect s'est présenté de lui-même aux autorités après avoir été convoqué par le juge d'instruction du tribunal d'Akbou. Et si le communiqué n'indique ni le nom et l'âge de l'individu, ni même le rôle qu'il aurait pu tenir dans les attaques parisiennes, le quotidien Le Soir d'Algérie pourrait bien avoir délivré ces éléments.

Présenté comme proche du cerveau présumé des attaques

Le suspect arrêté, apparemment âgé de 29 ans, s'appellerait ainsi Zouhir M. et serait parti d'Algérie en 2012 avec l'intention de rejoindre la Turquie. Il aurait ensuite quitté Ankara pour la Grèce, avant de s'installer en Belgique, non loin de Bruxelles. En 2014, il se serait d'ailleurs marié avec une Belge. Cet homme est désigné comme étant un proche du cerveau présumé des attaques de Paris, Abdelhamid A. tué lors de l'opération policière du 15 novembre à Saint-Denis. Pour rappel, les attentats du 13 novembre 2015 ont tué 130 personnes et fait plusieurs centaines de blessés. L'état d'urgence mis en place suite à cette attaques a d'ailleurs récemment été prolongé jusqu'au 26 mai prochain.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article