Attentats de Bruxelles : arrestation et inculpation d'un huitième suspect

Par , publié le
International Le porte-parole du parquet fédéral belge, Eric Van der Sypt, lors d'une conférence de presse au Palais de justice de Bruxelles le 8 avril 2016
Le porte-parole du parquet fédéral belge, Eric Van der Sypt, lors d'une conférence de presse au Palais de justice de Bruxelles le 8 avril 2016

Le parquet fédéral belge a annoncé hier soir qu'un huitième suspect a été arrêté et inculpé de terrorisme dans le cadre des attentats du métro et de l'aéroport de Bruxelles.

Le parquet a annoncé hier soir que dans le cadre des attentats de Bruxelles qui avaient fait 32 morts et plus de 300 blessés le 22 mars dernier, un homme de nationalité belge d'une trentaine d'années a été arrêté et inculpé de terrorisme.

Une huitième personne interpellée dans le cadre des attentats

Selon la déclaration du parquet : "Youssef E.A., né le 4 août 1985 et de nationalité belge, a été privé de liberté et placé sous mandat d'arrêt (inculpé) par le magistrat instructeur du chef de participation aux activités d'un groupe terroriste, assassinats dans un contexte terroriste et tentatives d'assassinats dans un contexte terroriste, comme auteur, coauteur ou complice".

Cette arrestation s'est faite dans la foulée de la reconstitution réalisée hier après-midi dans un appartement de la banlieue bruxelloise. Selon le parquet, cet appartement situé à moins de 2 km du quartier européen "a probablement servi de safehouse (planque) pour le groupe terroriste et de point de départ pour commettre l'attentat dans la station de métro Maelbeek". Avare en commentaires sur cette reconstitution, le parquet a simplement déclaré qu'elle s'était déroulée "sans incidents".

Cinq suspects ont participé à la reconstitution

Osama Krayem, un suédois d'origine syrienne qui est notamment inculpé dans le cadre des attentats de Paris et ceux de Bruxelles, a participé à cette reconstitution. Selon la police, Osama Krayem est soupçonné d'avoir acheté les sacs ayant servi pour les attentats. Les caméras de surveillance l'avaient filmé peu de temps avant l'attentat dans le métro bruxellois avec le kamikaze Khalid El-Bakraoui. La police pense qu'il aurait finalement renoncé à se faire exploser.

Selon le parquet, les frères Farisi (Smail et Ibrahim) qui sont soupçonnés d'avoir loué l'appartement puis de l'avoir "nettoyé" étaient aussi présents tout comme Alie El Haddad Asufi, lui aussi soupçonné dans le cadre de la location de l'appartement, et enfin Bilal Makhoukhi dont le rôle présumé dans ces attentats n'est pas évident. Il aurait cependant combattu en Syrie et avait, en 2014, été condamné à 5 ans d'emprisonnement lors du procès de Sharia4Belgium, un groupe islamiste d'Anvers.

Crédits photos : © AFP/Archives THIERRY CHARLIER

Partager cet article