Attentats à Paris : la solidarité d'Obama, Cameron et Juncker

Par , publié le
International Barack Obama, Président des Etats-Unis.
Barack Obama, Président des Etats-Unis.

Barack Obama, David Cameron et Jean-Claude Juncker ont chacun exprimé leur solidarité envers la France suite aux attentats que l'Hexagone vient de connaître au sein de sa capitale.

Face au terrorisme et à ses manifestations de plus en plus percutantes, le monde tend à s'unir pour ériger une barrière et ainsi témoigner de sa résistance envers ces violences. Ainsi, après les attentats survenus à Paris vendredi soir et ayant coûté la vie à plusieurs dizaines de personnes, la communauté internationale n'a pas tardé à réagir.

Le président des États-Unis Barack Obama a d'ailleurs réagi avant même que son homologue français François Hollande ne prenne la parole pour décréter, notamment, l'état d'urgence de l'Hexagone. Cité par Le Parisien, le dirigeant américain a dénoncé ce qui lui apparaît telle "une attaque contre toute l'humanité et nos valeurs universelles". En ajoutant que les États-Unis allaient apporter leur soutien à la France afin de les aider à "traduire les terroristes en justice".

Cameron "choqué" par les attentats à Paris, "une attaque contre toute l'humanité" pour Obama

Le Premier ministre britannique David Cameron a pour sa part communiqué sa peine et sa solidarité sur Twitter : "Je suis choqué par les évènements survenus ce soir à Paris. Nos pensées et nos prières sont avec les Français. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour les aider."

Juncker : "Nous exprimons notre pleine solidarité avec le peuple de France"

Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, s'est quant à lui dit "profondément choqué" après ces attaques, en ayant lui aussi déclaré dans un tweet : "Nous exprimons notre pleine solidarité avec le peuple de France." Sur le même réseau social, le Premier ministre belge Charles Michel a présenté ses "condoléances" aux victimes en assurant que "la Belgique est aux côtés de la France". Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a indiqué que son pays est "solidaire de la France" et qu'il va "travailler avec la communauté internationale pour aider à prévenir ces actes terribles et insensés", quand son homologue israélien Benjamin Netanyahou a fait savoir qu'"Israël se tient au coude à coude avec le président François Hollande et avec le peuple français dans la guerre commune contre le terrorisme". Enfin, le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a exprimé son soutien à la France auprès du Premier ministre français Manuel Valls. En ce samedi matin, le bilan des victimes de ces attentats s'élève à au moins 127 personnes.

Crédits photos : Drop of Light / Shutterstock.com

Partager cet article