Attentat de Boston : l'auteur attend la mort dans une prison de très haute sécurité

Par , publié le | modifié le
International Le tribunal où est jugé Djokhar Tsarnaev, accusé de l'attentat du marathon de Boston, le 5 janvier 2015 à Boston
Le tribunal où est jugé Djokhar Tsarnaev, accusé de l'attentat du marathon de Boston, le 5 janvier 2015 à Boston

Le responsable de l'attentat de Boston Djokhar T. vient d'être transféré dans une prison de très haute sécurité, où le prisonnier résidera avant d'être exécuté. Djokhar T avait demandé un nouveau procès mais sa demande a peu de chances d'aboutir.

En avril 2013 aux États-Unis, deux bombes explosaient durant le marathon de Boston, non loin de la ligne d'arrivée. Ce qui s'avèrera être un attentat aura fait un total de trois morts et plus de 200 blessés. Quelques jours plus tard, deux suspects seront repérés. L'un d'entre eux ayant été tué lors d'une fusillade, ne restait alors que son frère, Djokhar T., pour répondre de l'apparent crime du duo.

Le 24 juin dernier, Djokhar, âgé de 21 ans, était condamné à mort pour l'explosion mortelle de ces deux bombes artisanales. Et l'on apprend par le Bureau fédéral américain des prison, via l'AFP, que l'auteur de l'attentat de Boston a été transféré dans une prison de très haute sécurité. Il est prévu que Djokhar T. y reste jusqu'à son exécution.

États-Unis : l'auteur de l'attentat de Boston prisonnier de "Supermax"

À en croire les informations publiées par le journal Boston Globe, l'établissement pénitentiaire surnommé "Supermax" renfermerait un Français condamné pour les attentats du 11 septembre 2011. Cette prison, accueillant 418 détenus, abriterait également l'américain "Unabomber", lequel a procédé à l'envoi de colis piégés durant 18 ans, pour un bilan de 3 morts et de 23 blessés. L'un de ses anciens gardiens décrit la prison de "version propre de l'enfer". Ses détenus ne peuvent sortir de leur cellule qu'une heure par jour et reçoivent leurs plateaux-repas sous des portes en fer. Leurs contacts avec l'extérieur sont, de plus, limités.

Djokhar T. avait demandé un nouveau procès

Durant l'audience où sa condamnation fut prononcée, Djokhar T. avait reconnu sa culpabilité dans cette affaire et présenté, pour la première fois, ses excuses aux victimes de l'attentat. On apprend d'ailleurs que le 6 juillet dernier, soit moins de deux semaines après cette condamnation, le jeune prévenu a réclamé la tenue d'un nouveau procès. Un retour favorable à ce souhait est cependant et vraisemblablement loin d'être acquis.

Crédits photos : © Getty/AFP/Archives Andrew Burton

Partager cet article

Pour en savoir plus