Attaques terroristes : 32.658 morts en 2014

Par , publié le
International Un soldat devant la basilique du Sacré Coeur à Pari, le 16 novembre 2015
Un soldat devant la basilique du Sacré Coeur à Pari, le 16 novembre 2015

Le Global Terrorism Index révèle qu'en 2014, 32.658 personnes sont décédées dans des actes de terrorisme, soit une progression de 80% par rapport à l'année précédente.

En ce mardi, l'Institute for Economics and Peace publie un nouveau rapport du Global Terrorism Index dans lequel sont mentionnés les chiffres du terrorisme en 2014. On apprend ainsi que l'année dernière, 32.658 personnes ont perdu la vie dans des actes de terrorisme, ce qui représente une progression de 80% par rapport à 2013.

Dans ces résultats rapportés par dh.be, il est également rapporté qu'un peu plus de la moitié de ces victimes (51%) sont imputées à des attaques terroristes menées par l'État islamique (EI) et Boko Haram. Le second, une secte islamiste, ayant prêté allégeance au premier, organisation terroriste, en mars dernier.

Terrorisme en 2014 : 51% des victimes tués par l'État islamique et Boko Haram

Le bilan fait de même état d'une majorité de victimes (78%) concentrées dans cinq pays que sont l'Afghanistan, l'Irak, le Nigeria, le Pakistan et la Syrie. Le rapport du Global Terrorism Index nous informe que le terrorisme a tué près de 10.000 personnes en Irak l'an passé et plus de 7.500 au Nigeria. Soit une hausse supérieure à 300%.

Attentats de Paris : "un tournant au sein de l'Europe"

Steve Killelea, fondateur de l'Institute for Economics and Peace, souligne que dix des onze pays affichant le plus lourd bilan de victimes d'attentats font également partie de ceux renfermant le plus grand nombre de réfugiés et de déplacés internes : "Cela souligne la forte interdépendance entre la crise de réfugiés actuelle, le terrorisme et les guerres." L'enquête nous apprend aussi que les probabilités d'attaques terroristes au sein de nations occidentales sont moindres. Jusqu'à il y a peu, la Grande-Bretagne était celle ayant enregistré le plus grand nombre d'actes terroristes sur son sol. M. Killelea s'attend cependant à ce que cette position soit au minimum ébranlée par les récents attentats de Paris revendiqués par l'EI, lesquels ont fait au moins 129 victimes. Pour le fondateur de l'institut, ces attaques "à bien des égards constituent un tournant au sein de l'Europe. Cela montre que l'EI a les moyens de lancer des attaques sophistiquées et mortelles en Europe".

Crédits photos : © AFP JOEL SAGET

Partager cet article

Pour en savoir plus