Ariel Ariel dévoile l’afro pop de Mwen Menti

Par , publié le
Musique attitude-net.com
attitude-net.com

Ariel Ariel sort un maxi très inspiré appelé Mwen Menti (« J’ai Menti » en créole) qui le désigne comme l’un des plus intéressants groupes de la pop hexagonale.

Ariel Ariel est un groupe bordelais qui a trouvé sa voie musicale en navigant entre la pop française des années 80 et les sons de l’Outre-Mer. Comme dans la chanson Né Quelque Part de Maxime Le Forestier, Ariel Tintar, tête pensante d’Ariel Ariel, a mis du temps à oser incorporer dans sa musique et ses compositions, son héritage familial pour tenter de cerner ce qu’il lui devait. Quand Ariel Ariel chante Mon île, c’est de la Martinique qu’il s’agit. Ariel Tintar y est né, et y revient en musique. Mwen Menti son premier mini-album contient six titres marqués par la nostalgie de l’enfance, et d’un vert paradis perdu qu’il tente d’évoquer avec des mots entre français et créole.

Ariel Tintar, ancien membre de Pendentif

C’est en accompagnant le groupe Pendentif sur sa vaste tournée française qu’Ariel Ariel a imaginé son projet musical et décidé de se lancer en solo. Marqué aussi par la créativité d’un autre bordelais Frànçois and The Atlas Mountain qui sous de multiples identités mène une carrière très suivie par les médias, Ariel Tintar a été rejoint par le bassiste Louis Gaffney, la chanteuse et claviériste Blandine Millepied et le batteur Swann Vidal à la rejoindre pour former Ariel Ariel et enchainer une belle tournée française avec en point d’orgue une invitation au We Love Green Festival le 05 juin prochain. A la fois bien de son temps et nostalgique des heures heureuses d’hier, Ariel Ariel aime mélanger les genres en revendiquant dans son héritage musical des artistes comme Chassol ou Paul Simon. On découvre son clip Mon île qui montre l’ambiance de Mwen Menti avec des images Super 8 de la Martinique trafiquées avec les techniques d’aujourd’hui.

Partager cet article