Argenteuil : une élue suspendue pour une publication Facebook

Par , publié le
Politique Le réseau social Facebook
Le réseau social Facebook

Vendredi, l'élue Les Républicains Martine Rousseau a été suspendue de ses fonctions après une publication Facebook jugée raciste. Elle fera d'ailleurs l'objet d'une convocation devant le maire Georges Mothron la semaine prochaine.

Le cliché a été retiré et il semble désormais impossible de se rendre soi-même compte de l'ampleur de la faute présumée. On nous rapporte ainsi que vendredi matin, la député Les Républicains (LR) Martine Rousseau a été suspendue de ses fonctions de maire adjointe d'Argenteuil, et ce après avoir publié sur le réseau social Facebook un photomontage considéré raciste.

Sur cette photo trafiquée, on y voyait apparemment des Noirs faisant la queue dans un magasin en attendant de pouvoir acheter des téléviseurs. Le cliché était barré de la phrase, ici corrigée d'une faute d'orthographe, "La prime de la rentrée scolaire est tombée !" À noter qu'outre la photo, les commentaires associés ont également été supprimés.

Publication raciste sur Facebook : la maire adjointe LR d'Argenteuil suspendue

Le maire d'Argenteuil Georges Mothron a réagi il y a quelques jours sur Twitter à cet incident : "Je viens d'apprendre la publication, sur les réseaux sociaux, d'un texte à connotation raciste par une élue de la majorité municipale. Je condamne fermement cette publication et me désolidarise, ainsi que mon équipe, de cette prise de position personnelle."

Une rencontre avec le maire en début de semaine prochaine

Et d'ajouter : "Je tiens à vous informer que j'ai immédiatement suspendu l'élue concernée de ses fonctions. Je la rencontrerai, dès le début de la semaine prochaine, afin d'en tirer les conclusions qui s'imposent. Racisme, amalgame, rejet, stigmatisation ne sont pas des valeurs que je porte : elles n'ont donc aucunement leur place dans mon équipe." Xavier Péricat, premier adjoint (LR) chargé des finances, a témoigné d'une indignation semblable même si l'on nous précise qu'il "connaît très bien" Martine Rousseau. Cité par Le Parisien, il a ainsi déclaré que l'élue "doit être militante depuis 1995. C’est quelqu’un de fidèle, mais elle a fait une faute inexcusable, intolérable. Quand j’ai vu ça, je suis tombé de l’armoire." Vendredi, la principale intéressée n'avait pas répondu aux sollicitations du quotidien pour une réaction.

Crédits photos : Annette Shaff / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus