Ardennes : il abat son voisin à cause de son chien

Par , publié le
Faits Divers
Un véhicule de la gendarmerie

Jeudi soir dans un village des Ardennes, un homme a tué son voisin avant de tenter de mettre fin à ses jours. Il aurait agi après que l'un des chiens de la victime ait mordu au bras le fils de sa compagne.

Les faits se sont produits dans le village de la commune de Fligny, un village basé au nord-ouest de Charleville-Mézières (Ardennes). Il était aux environs de 22h00 lorsque le drame a eu lieu. Il nous est décrit par Bernard Gosset, maire de Fligny : "C'est un différend entre deux voisins. Celui qui est décédé, âgé de la quarantaine, possède des chiens. Un de ses chiens aurait mordu au bras le fils, âgé d'une trentaine d'années, de la compagne de l'auteur des coups de feu."

Ce dernier, indiquent nos confrères du Parisien avec AFP, est âgé de 58 ans. M. Gosset ajoute qu''il lui aurait tiré dessus [ndlr : sur son voisin] avec son .22 long rifle et [qu'il] a ensuite retourné l'arme contre lui". Les gendarmes ont pour leur part confirmé que "le voisin propriétaire du rottweiler est décédé", en ajoutant que "l'auteur du coup de feu est lui grièvement blessé".

Morsure de chien : il tue son voisin avant de retourner son arme contre lui

Les autorités ont également fait savoir que ces faits s'inscrivent "dans le cadre d'un homicide puis d'un suicide". Le maire de la commune a quant à lui précisé que la fusillade est intervenue à deux kilomètres du centre du village.

L'animal également abattu ?

Des inconnues notables demeurent toutefois à l'heure actuelle, comme l'état de santé de l'auteur du tir et si celui-ci a également ciblé le chien ayant mordu son beau-fils (avec une morsure dont on ignore de même l'intensité). Cette dernière hypothèse semble en tout cas avoir été validée par Ouest-France.

Crédits photos : Xtuv Photography / Shutterstock.com

Partager cet article