Ardèche : viol d'une fillette dans un camping, une enquête en cours

Par , publié le
Faits Divers La Gendarmerie (photo d'illustration)
La Gendarmerie (photo d'illustration)

Dans la nuit de lundi à mardi, dans un camping de l'Ardèche, une fillette de 8 ans a été victime d'un viol. Les gendarmes enquêtent désormais pour notamment retrouver la trace de l'agresseur.

Les faits se sont produits en début de semaine dans un camping de Saint-Alban-Auriolles (Ardèche). Dans la nuit du lundi 8 au mardi 9 août, une petite Hollandaise âgée de 8 ans a été victime d'un viol. L'enfant dormait seule dans une tente à part de celle de ses parents, et l'agression commise aux alentours de 3h00.

Les gendarmes ont été aussitôt prévenus, et un lourd dispositif d'avoir ensuite été observé, comme nous le rapportent nos confrères du Dauphiné Libéré. Se sont donc rendus sur les lieux les gendarmes de la communauté de brigades de Vallon-Pont-d’Arc, des personnels de la compagnie de Largentière et du Psig de Ruoms, la brigade de recherche de Largentière ainsi que la section de recherche de Grenoble. En ajoutant la présence d'un hélicoptère lui aussi mobilisé, on arrive à un total de 35 militaires appelés à intervenir.

Viol d'une fillette dans un camping : elle dormait seule

C'est le cri poussé par la fillette qui aura réveillé ses parents et fait fuir son agresseur. Les parents de l'enfant ont d'ailleurs déposé plainte mardi matin, et d'avoir été entendus par les autorités, de même que leur fille, pendant les premières constatations effectuées par les gendarmes. Le parquet a fait savoir que l'examen médical pratiqué sur la fillette s'est révélé "compatible avec des attouchements récents".

Des précédents connus entre 2010 et 2012

Si de tels moyens ont été déployés, c'est possiblement en raisons de faits semblables survenus dans des campings de l'Ardèche entre 2010 et 2012. De jeunes filles mineures âgées de 6 à 17 ans avaient ainsi été victimes des méfaits d'un trentenaire surnommé le "violeur des campings".  En 2014 et après avoir été jugé pour deux viols et neuf agressions sexuelles, l'homme aura été condamné à une peine de prison de 13 ans. Précisons que le prévenu avait reconnu les viols. À l'heure actuelle, il se trouve toujours derrière les barreaux.

Crédits photos : JPC-PROD/Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus