Arabie : une fusillade sur un lieu de culte fait 5 morts et 9 blessés

Par , publié le
International
Saihat, dans l'est de l'Arabie Saoudite. Capture d'écran de Google Maps.

Hier vendredi, un homme armé a tiré au hasard dans une salle de lieu de culte chiite, tuant 5 personnes et en blessant 9, avant d'être à son tour abattu. Un groupe se réclamant de l'État Islamique a revendiqué l'attaque.

La scène s'est déroulée vers 19h hier dans la ville de Saihat qui se trouve à l'est de l'Arabie Saoudite. Un homme d'une vingtaine d'années, portant une arme automatique, est entré dans une husseiniya (salle de culte chiite) et a ouvert le feu avec l'idée de tuer au hasard.

5 personnes abattues et 9 blessées

L'homme, une fois entré dans la salle de culte où se déroulait une cérémonie, a ouvert le feu de façon aléatoire, visant tout ce qui se trouvait à sa portée. Dans sa folie meurtrière, l'homme a tué cinq personnes dont une femme et blessé neuf autres. La police a finalement put abattre le terroriste.

Un communiqué du ministère de l'Intérieur indique que : "le bilan de cette fusillade est que cinq citoyens (...) ont été tués, dont une femme. Neuf autres ont été blessés". Selon les habitants, l'assaillant se serait approché du lieu de culte à bord d'un taxi. La police qui effectuait un contrôle à proximité a rapidement pu intervenir. Cette attaque intervient deux jours seulement après le début de l'une des fêtes les plus sacrées pour les chiites : l'Achoura.

Une attaque revendiquée par l'Etat Islamique

Une organisation qui se revendique de l'État Islamique État de Bahreïn a rapidement revendiqué l'attaque. Selon leur communiqué un de leur "soldat a attaqué un temple d'infidèles chiites avec une arme automatique". Un peu plus loin, le communiqué précise que : "les infidèles ne seront pas en sécurité dans l'île de Mahomet".

Ce n'est pas la première fois que des lieux de cultes chiites sont visés par des attaques terroristes. Les chiites, minorité religieuse en Arabie Saoudite, sont souvent victimes de discriminations et de violences. Au mois d'août, un attentat suicide avait tué 15 personnes dans une mosquée. Au mois de mai, deux explosions avaient tué 25 fidèles chiites.

Partager cet article

Pour en savoir plus