Bretagne : après des mois d'enquête, le jeune meurtrier de la discothèque retrouvé

Par , publié le | modifié le
France Logo de la discothèque Le Bacardi à Callac
Logo de la discothèque Le Bacardi à Callac

Un adolescent de 17 ans été mis en examen pour "violences avec arme ayant entraîné la mort sans intention de la donner" après la mort d'un jeune homme de 18 ans dans une discothèque des Côtes-d'Armor.

En décembre dernier, un jeune homme de 18 ans avait perdu la vie dans une boîte de nuit à Callac en Bretagne. Son agresseur, un adolescent de 17 ans a été mis en examen suite à une procédure qui a duré plusieurs mois et qui a nécessité la mobilisation d'importants moyens.

Un meurtre dans une discothèque des Côtes-d'Armor

Le drame s'est déroulé vers 4h30 du matin dans la nuit du 21 au 22 décembre 2014, dans la discothèque Le Bacardi de Callac. Un jeune homme de 18 ans, originaire du Finistère, avait été retrouvé inconscient à l’extérieur de la boîte de nuit prés d'une issue de secours. Lorsque les secours sont arrivés sur place ils n'ont pu que constater le décès de la jeune victime.

Suite à ces faits, la section de recherches de Rennes qui était en charge de l’enquête a lancé un appel à témoins afin de retrouver le coupable. L’enquête a duré plusieurs mois et a nécessité le déploiement d'importants moyens avant de pouvoir enfin identifier l'auteur de cet homicide. Le coupable de ce crime est donc un adolescent de 17 ans qui a reconnu les faits et qui a désormais été placé en détention.

Plus de milles personnes auditionnées

Depuis le début de l’enquête ce sont 17 militaires qui se sont exclusivement consacrés à la recherche du coupable. Comme le précise la gendarmerie : "les moyens humains déployés ont ainsi permis de procéder à l'identification et à l'audition de plus d'un millier de personnes présentes" dans la discothèque la nuit du drame et à "l'exploitation de 900 photos/vidéos". Suite à ces auditions et aux investigations de la police, 4 personnes ont été interpellées mardi dont l'auteur de l'agression. Les 3 autres personnes ont rapidement été remises en liberté. L'adolescent de 17 ans qui a été mis en examen a déclaré avoir "agi sur fond d'alcool dans le cadre d'un différend l'opposant indirectement à la victime", précise la gendarmerie.

Dans un communiqué la gendarmerie a indiqué que la discothèque avait accueilli cette nuit-là 1300 personnes alors qu'elle n'a qu'une capacité de 650 personnes. Ce drame avait suscité une vive émotion dans la région, plus de 2.000 personnes s’étaient réunies pour une marche blanche dans le village de la victime. La jeune victime de 18 ans préparait un BTS agricole et jouait dans l’équipe de foot de sa commune.

Partager cet article

Pour en savoir plus