Steve Wozniak critique la stratégie qu'Apple a adopté avec l'Apple Watch

Par , publié le | modifié le
Tech
L'Apple Watch ne fait pas vraiment l'unanimité.

Alors que les ventes de l'Apple Watch s'effondrent, Steve Wozniak, cofondateur d'Apple a fustigé la stratégie adoptée concernant la smartwatch. Il recommande à la société de se concentrer sur les voitures électriques.

Il ne faut pas chercher bien loin pour trouver le détracteur numéro 1 de l’Apple Watch, il se trouve tout près. Habitué des phrases assassines, Steve Wozniak, cofondateur d’Apple n’a pas hésité à dégainer tout son phrasé pour exprimer tout son dégout pour l’Apple Watch, la montre connectée d’Apple.

Pour « l’autre Steve », l’Apple Watch est tout simplement un gadget inutile. Dans une interview parue dans le magazine Boss, il fustige la toute première smartwatch de la pomme. "J'ai eu plusieurs montres connectées, et elles n'ont pas changé ma vie avec mon smartphone", explique-t-il. "Je les ai achetées, je les ai portées, et je m'en suis lassé."

« Est-ce qu’Apple vend des montres ou des bracelets »

"Ce qui m'embête, c'est qu'il leur manque ce donne-moi quelque chose que je n'ai jamais eu auparavant. Si vous achetez le modèle en or à 17 000 dollars, vous en avez pour votre argent. C'est comme une Rolex en or : vous achetez pour 17 000 dollars de prestige. Mais il existe 20 modèles entre 500 et 1 100 dollars pour lesquels la seule différence est le bracelet. Alors, j'en viens à me demander si Apple vend des montres ou des bracelets."

Steve Wozniak recommande à Apple de se concentrer sur les voitures électriques

Pour celui qui a été « le premier à faire la queue pour chaque iPhone, pour chaque iPad sorti » Apple a perdu son temps avec l’Apple Watch. Et les chiffres ne lui donnent pas tort. Après un départ correct, les ventes de l’Apple Watch ont chuté de 90%. Pour le cofondateur, Apple devrait se consacrer à un marché plus important : "Apple ferait mieux de s'intéresser aux voitures électriques, car une entreprise de cette taille ne devrait se consacrer qu'à des marchés appelés à devenir énormes, et celui-là le sera." 

Crédits photos : (AP Photo/Eric Risberg)

Partager cet article

Pour en savoir plus