Apple : la commercialisation des iPhone 6 pourrait prendre fin à Pékin

Par , publié le | modifié le
Mobile L'iPhone 6 Plus d'Apple
L'iPhone 6 Plus d'Apple

Apple pourrait se voir dans l'obligation de stopper la commercialisation de ses iPhone 6 et iPhone 6 Plus à Pékin, ayant ainsi supposément violé "un brevet de design".

On ignore encore à l'heure actuelle si la menace planant sur le géant de Cupertino se matérialisera finalement en une décision potentiellement lourde de conséquences. Par voie de communiqué daté du 19 mai dernier, le Bureau de la propriété intellectuelle de Pékin a ainsi signifié sur son site officiel qu'"Apple doit stopper la vente de ses deux modèles de smartphones iPhone6 et iPhone Plus", étant donné que la société américaine aurait enfreint "un brevet de design" d'une entreprise chinoise.

Et vendredi soir, comme le rapportent nos confrères du Parisien, Apple a fait savoir que la firme a depuis "fait appel" de cette décision. Il s'agit donc là d'un sursis pour le géant du smartphone en attendant un éventuel retournement de situation. Un porte-parole du groupe a en effet déclaré qu'"en conséquence, l'ordonnance (d'arrêt des ventes) a été suspendue en attendant l'examen par le Tribunal de la propriété intellectuelle de Pékin".

Pékin accuse Apple d'avoir enfreint "un brevet de design"

Et d'avoir ajouté que "les modèles iPhone6 et iPhone6 Plus, tout comme les iPhone6s, iPhone 6s Plus et iPhone SE, sont toujours disponibles à la vente aujourd'hui en Chine". Le brevet qu'aurait violé Apple serait celui du 100C, un smartphone de la société chinoise Shenzhen Baili. Il est à préciser qu'il n'est question ici que du visuel extérieur de l'appareil.

Des soucis de propriété intellectuelle en Chine

Si l'on nous précise que la Chine est loin d'apparaître comme un marché mineur pour l'entreprise californienne, cette dernière y rencontre néanmoins plusieurs soucis de propriété intellectuelle depuis plusieurs années. Récemment, au mois de mai, un maroquinier chinois vendant des produits estampillés "Iphone" a par exemple affirmé avoir gagné un procès intenté par Apple, le tribunal ayant ainsi estimé que le maroquinier avait déposé la marque "Iphone" après l'arrivée sur le marché chinois des smartphones éponymes.

Crédits photos : Apple Store

Partager cet article

Pour en savoir plus