Appareils dentaires "fait maison" : un recours à risque

Par , publié le
Santé Appareil dentaire
Appareil dentaire

Les professionnels de santé s'inquiètent du recours de plus en plus répandu de ces appareils dentaires "fait maison" censés réaligner les dents et ce à moindre coût.

S'attacher les services de professionnels pour s'assurer des soins dentaires de qualité peut apparaître compliqué pour des bourses trop modestes. Il pourrait d'ailleurs s'agir là de la principale raison motivant le recours à des appareils dentaires "fait maison".

Ces derniers suscitent l'inquiétude chez les professionnels de santé, et en particulier la Fédération Française d'Orthodontie. Celle-ci, via nos confrères de Pourquoi Docteur ?, émet ainsi le risque représenté par ces fabrications popularisées par des internautes sur YouTube, lesquels exposent par conséquent leur public souvent jeune à de fâcheuses conséquences.

Dents écartées : les risques de recourir à un élastique pour les resserrer

Des spectateurs souvent invités à se munir d'un élastique pour l'insérer ensuite entre les dents concernées, et ce de manière à les resserrer. Les dangers de cette solution sont cependant multiples : infection de la gencive, déplacement des dents vers une direction autre que celle désirée. Dans le scénario le plus négatif, l'élastique peut rentrer à l'intérieur de la gencive, causant indirectement l'éventuelle chute des dents.

Des tutoriels qui s'appuient sur le coût élevé des soins dentaires

Si la Fédération Française d'Orthodontie sonne aujourd'hui le signal d'alarme sur cette situation, c'est conséquemment au cas rapporté d'un petit garçon de 12 ans qui avait perdu deux dents après avoir tenté de les rapprocher par ses propres moyens. La France n'est pourtant pas le dernier pays à proposer des soins dentaires hors de prix, grâce notamment aux mutuelles et à la CMU (couverture maladie universelle). C'est en effet en Asie et aux États-Unis, territoires où l'assurance maladie apparaît peu efficace quant à la prise en charge des traitements, où la plupart des problèmes de ce genre sont observés. Et les internautes à l'origine de certains tutoriels invoquent ce motif pour convaincre leur public de passer à l'action. On peut néanmoins s'attendre, au travers de l'appel à la prévention exprimé par les professionnels de santé français, à ce que ces pratiques demeurent au stade de cas isolé dans l'Hexagone.

Crédits photos : Alexis Photo / Shutterstock

Partager cet article