Anonymous rend inopérant 20% du "dark Web"

Par , publié le
Web
2 membres des Anonymous

L'un des plus gros hébergeurs de sites non référencés par les moteurs de recherche a fait l'objet d'une attaque du du groupe Anonymous. Les sites pédopornographiques était visés.

Pas moins de 10.000 sites ont les frais de l'attaque par Anonymous de l'hébergeur Freedom Hosting 2. Et parmi eux, de nombreux sites pédopornographiques. Pour accéder à ce que l'on appelle le dark Web ("web sombre"), les internautes utilisent un navigateur spécial qui rend anonymes leurs requêtes.

"Bonjour Freedom Hosting, vous avez été piratés"

Ainsi vendredi dernier, voici ce que l'on pouvait lire sur les pages d'accueil des sites concernés : "Bonjour Freedom Hosting, vous avez été piraté. Nous sommes déçus… Vous dites sur votre page d’accueil 'nous avons une politique de tolérance zéro contre la pornographie infantile', mais ce que nous avons trouvé sur vos serveurs, c’est plus de 50% de pornographie infantile". 

Le pirate a raconté au site Motherboard que le but de ce blocage était bien à l'origine de ce blocage massif. Selon lui, l'hébergeur était au courant de la présence de ces sites délictueux, car un grand nombre d'entre eux occupaient un espace de stockage nécessitant le passage du service de gratuit à payant. Au départ, le seul butd'Annonymous était de pénétrer le système de l'hébergeur. Et c'est en y découvrant nombre de sites pédophiles qu'il a été décidé de le rendre inpérant.

En outre, le pirate indique avoir collecté quelque 74 Go de fichiers constituant les sites, ainsi que la base de données. "Au 31 janvier, vous hébergiez 10163 sites. Les clés privées sont incluses dans le piratage", précise un message.

Crédits photos : Rob Kints / Shutterstock.com

Partager cet article