Angoulême : Bientôt un parc d'attractions lié à la bande dessinée ?

Par , publié le
Culture L'Affiche du Festival Angoulême de BD 2015
L'Affiche du Festival Angoulême de BD 2015

La communauté d’agglomération d’Angoulême plancherait sur un projet de parc d’attractions lié à l’univers de la bande dessinée.

La France va-t-elle bientôt voir l’ouverture d’un nouveau grand parc d’attractions sur son territoire ? Après DisneyLand Paris, Le Futuroscope, Asterix ou le parc Vulcania, la communauté d’agglomération d’Angoulême réfléchirait à la création d’un parc d’attractions lié à l’univers de la bande dessinée.

La BD à l’honneur dans un parc d’attractions

Considérée depuis longtemps comme le 9e art, la bande dessinée est fêtée chaque année à Angoulême lors du festival de la bande dessinée. Un festival qui, pour sa 43e édition, a d’ailleurs du faire face à la polémique cette année.

Selon les informations du quotidien régional la Charente Libre, Angoulême devrait donc renforcer cette relation très particulière avec l’univers de la bande dessinée avec la création d’un grand parc d’attractions sur ce thème. Le Grand Angoulême travaille depuis plus d’un an sur le projet et il semblerait que les grandes lignes en sont déjà définies.

Objectif 190.000 visiteurs par an

Les informations révélées par Charente Libre évoquent un parc de 5 hectares qui représenterait un budget de 35 millions d’euros qui pourrait être porté à 58 millions d’euros lorsque le projet sera arrivé à son terme. Le seuil de rentabilité se ferait au seuil des 190.000 visiteurs annuels avec une politique tarifaire se basant sur des prix abordables. Jacky Bouchaud, vice-président en charge du développement économique de l’agglomération espère un tarif inférieur à 15 €.

Le parc ouvrirait ses portes avec une dizaine d’attractions au programme pour en compter une vingtaine au final. Des attractions qui s’inspireraient de titres phares du domaine de la bande dessinée comme le Marsupilami, Lucky Luke, les Schtroumpfs, Black et Mortimer ou encore Spirou. La 3D interactive et le numérique devrait être à l'honneur.

Crédits photos : Kit Presse

Partager cet article