Angleterre : un premier évêque anglican révèle son homosexualité

Par , publié le
International Nicholas Chamberlain, l'évêque anglican qui a avoué son homosexualité. Capture d'écran d'un extrait de l'interview publié sur le compte Twitter de BBC News.
Nicholas Chamberlain, l'évêque anglican qui a avoué son homosexualité. Capture d'écran d'un extrait de l'interview publié sur le compte Twitter de BBC News.

C’est une première au Royaume-Uni. Sous la pression d’un journal, l’évêque anglican de Grantham a publiquement avoué son homosexualité. Une situation pourtant connue de ses supérieurs.

Nicholas Chamberlain est évêque de Grantham, qui se trouve dans le centre de l’Angleterre. C’est sous la pression d’un journal qui le menaçait de révéler au public son orientation sexuelle, que l’évêque anglican a confessé être homosexuel. Son orientation sexuelle était connue des responsables de l’église anglicane avant qu’il ne soit nommé évêque en novembre dernier.

Nicholas Chamberlain confesse publiquement son homosexualité

C’est hier, dans une interview accordée au célèbre quotidien britannique « The Guardian », que l’évêque de Grantham a publiquement révélé être gay. Cette confession n’a cependant rien d’un coming-out spontané. C’est sous la pression d’un journal régional qui le menaçait de dévoiler son orientation sexuelle que M. Chamberlain a décidé de prendre les devants et de confesser être homosexuel.

L’évêque précise que cet aveux n’est pas fait pour faire le buzz ou attirer l’attention : « Ce n'est pas une décision personnelle d'attirer les projecteurs ». Nicholas Chamberlain précise : « Je n’avais pas pris la décision de révéler mon homosexualité ».« Les gens savent que je suis gay […] J’ai une sexualité, cela fait partie de moi, mais c’est sur mon ministère que je veux me concentrer ». L’évêque anglican est le premier à avouer publiquement son homosexualité. Un acte salué par de nombreux croyants et la communauté LGBT mais aussi dénoncé par les branches les plus conservatrices de l’église anglicane.

Une situation connue de ses supérieurs avant sa nomination

Les aveux publics de l’évêque n’ont cependant pas surpris sa hiérarchie. En 2013, l’église anglicane avait autorisé les homosexuels unis au civil à devenir évêque et l’orientation sexuelle de Nicholas Chamberlain était connue de l’église anglicane lorsqu’il a été nommé évêque en novembre 2015. Justin Wellby, l’archevêque de Canterbury et leader mondial de la foi anglicane, a souligné que : « Je suis parfaitement au courant de la relation dans laquelle l'évêque Nick est engagé depuis longtemps » avant de préciser que« sa nomination comme évêque de Grantham a été faite sur la base de ses compétences à servir l'église ».

Cette révélation a été saluée par Ruth Hunt, une responsable d’une organisation de défense LGBT qui a présenté cet aveu comme un acte d’un « incroyable courage ». Gafcon, un mouvement anglican connu pour son conservatisme, a de son côté condamné une révélation qui risque d’ « exacerber » les tensions au sein de l’église anglicane, qualifiant la nomination de M. Chamberlain au poste d’évêque comme étant « une énorme erreur ».

Partager cet article

Pour en savoir plus