Amputé, un surfeur conçoit une prothèse adaptée aux sports de glisse

Par , publié le
Santé Photo d'illustration. Un surfeur
Photo d'illustration. Un surfeur

Après avoir eu la jambe arrachée en 2011 suite à une attaque de requin, le surfeur Éric Dargent, aujourd'hui amputé, a mis au point une prothèse de genou adaptée aux sports de glisse.

Le drame remonte à 2011. Alors qu'il évoluait dans les eux de La Réunion, le surfeur Éric Dargent est victime d'une attaque de requin. Le squale s'en prendra à sa jambe et repartira avec une partie du membre. Éric a survécu et a dû être amputé du genou gauche.

Comme le rapportent nos confrères de Pourquoi Docteur ?, ce surfeur aurait pu voir en ce tragique incident l'amère conclusion de sa pratique sportive. Il n'en a cependant rien été, car depuis lors, Éric Dargent a travaillé sur une prothèse appelée à rendre service aux sportifs de glisse ayant connu le même type de mésaventure que la sienne.

Le surfeur Éric Dargent à l'origine d'une prothèse de genou

Le surfeur n'a toutefois pas été seul à s'engager dans cette entreprise. Il a ainsi travaillé avec le snowboarder Patrick Barattero, également amputé de la jambe. Pour commencer, au lieu de partir de zéro, Éric a tenté de prendre une base déjà existante pour y apporter les modifications voulues.

Ses premiers essais auront cependant été couverts d'échec, comme il l'a signifié au Parisien : "Je ne trouvais ni le plaisir ni la fluidité… et je tombais !" Il faudra l'intervention d'un troisième acteur, en l’occurrence le lycée d'usinage mécanique Adam-de-Craponne à Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône), pour finalement voir naître la prothèse désirée.

Adaptée aux sports de glisse et au cyclisme

L'engin pèse 1,2 kilogramme et est doté d'un amortisseur et de tendons flexibles. Et s'il permet, comme initialement souhaité, la pratique de sports de glisse tels le surf ou le skateboard, sa conception le rend également compatible avec le cyclisme. Et alors que des modèles plus onéreux s'acquièrent contre environ 10.000 euros, cette prothèse coûte bien moins chère en étant ainsi proposée à 3.500 euros. C'est grâce à elle qu'Éric Dargent peut continuer à flirter sur les vagues, en excluant toutefois désormais celles de La Réunion.

Crédits photos : trubavin/Shutterstock.com

Partager cet article