Amazon, une capitalisation boursière record

Par , publié le
Économie Photo d'illustration. Des colis préparés par Amazon.
Photo d'illustration. Des colis préparés par Amazon.

Le géant de la distribution sur le web a surpris en annonçant des profits inattendus. La capitalisation boursière d'Amazon est bientôt plus haute que celle de Wal-Mart.

Ces chiffres aussi hauts annoncés par Amazon, personne ne les attendait vraiment, à commencer par les spécialistes financiers. Lors du dernier trimestre, le géant américain de la vente en ligne a ainsi réalisé 92 millions de dollars de bénéfices nets, soit 84 millions d'euros.

Wall Street a très bien, l'on s'en doute, accueilli cette annonce tandis que l'action grimpait de 17,5%.

Amazon : de nouveau, les profits

Vendredi, Amazon est donc sur le chemin d'une capitalisation boursière dont on attend qu'elle atteigne quelque 233,52 milliards de dollars. Soit plus forte que celle de Wall-Mart, leader mondial de la distribution.

Amazon renoue donc avec les bénéfices, elle qui avait perdu 57 millions de dollars lors du dernier trimestre. Pour l'année 2014, les pertes s'établissaient à 126 millions de dollars. Mais retournons au second trimestre 2015 : le chiffre d'affaires (CA) du groupe a progressé de 19,9%, s'établissant à 23,19 milliards de dollars; soit 1 milliard plus haut que les prévisions les plus optimistes.

Les raisons du retour en grâce

Ses profits inespérés proviennent en tout premier lieu des ventes opérées sur son marché numéro 1, l'Amérique du Nord. Ces dernières affichent une augmentation de 25,5% pour 13,8 milliards de dollars. Si les produits électroniques ont porté cette croissance, les services de stockage en ligne ("cloud") ne sont pas en reste en bondissant de 81% à 1,82 milliard de dollars. Ils expriment désormais 8% du CA des mois d'avril à juin 2015. C'est notamment la division AWS du cloud, qui concerne entre autres les activités d'hébergement de sites tiers sur les serveurs d'Amazon qui fait figure de locomotive.
Mais les abonnements Prime ne sont pas non plus à négliger, eux qui représentent un fort investissement, notamment avec la vidéo. Cette dernière entre directement en concurrence avec Netflix.

Quid du 3ème trimestre ? Les prévisions du CA sont dans une fourchette située entre 23,3 et 25,5 milliards de dollars, qui représenteraient une croissance de 13% à 24%. Quant au résultat d'exploitation, il serait compris entre une perte de 480 millions de dollars et un bénéfice de 70 millions.

Crédits photos : Joe Ravi / Shutterstock.com

Partager cet article