Amazon mise sur son propre fret aérien

Par , publié le | modifié le
Économie Illustration. Des colis Amazon devant une porte.
Illustration. Des colis Amazon devant une porte.

Le géant du commerce en ligne va se lancer dans le fret aérien afin d'être moins dépendant de services comme FedEx ou UPS, et poursuivre sa présence dans la chaîne de distribution.

Maîtriser encore plus la chaîne de distribution, tel est l'objectif d'Amazon qui poursuit ses investissements dans le transport de biens. Mardi, un loueur d'avions, l'américain ATSG, a révélé qu'il avait conclu un accord avec le géant de l'e-commerce.

Celui-ci porte sur la location de 20 avions Boeing 767 Cargo, et sa durée est comprise entre 5 et 7 ans.

Amazon : moins dépendre d'UPS et FedEx

En outre, Amazon pourrait bientôt devenir actionnaire du loueur à hauteur de 19,9%, s'il en fait la demande dans les 5 ans à venir. L'objectif est clair pour la société de Seattle : il s'agit de réduire la dépendance qu'elle entretient avec les spécialistes de la messagerie que sont les deux autres géants UPS et FedEx. Avec ce contrat, Amazon sera en mesure de garder la main sur 15% des transports de colis envoyés annuellement.

Cet accord entre quoi qu'il en soit dans la stratégie du groupe qui promet des livraisons de plus en plus rapides, le jour de la commande, et ce dans nombre de grandes villes des Etats-Unis. A ce propos, le directeur financier d'Amazon a récemment pointé du temps un problème récurrent chez ses partenaires chargés de la distribution : ces derniers se montrent parfois en manque de réaction quand il s'agit de faire face aux livraisons, quand un pic de commandes survient.

Une chaîne de distribution maîtrisée de A à Z

Et cette maîtrise quasi-totale ne se résume pas uniquement au transport aérien puisqu'aidé de sa filiale chinoise, Amazon a aussi mis un pied dans le transport maritime en direction des Etats-Unis. Un nouveau moyen de transport qui s'ajoute à ceux déjà investis avec les drones, les camions ou les vélos.

Ainsi, la maîtrise devient totale, à voir le contrôle pris par le géant de la distribution en ligne sur le Français Colis Privé, un concurrent du groupe La Poste.

Crédits photos : Julie Clopper / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus