AlunaGeorge : un deuxième album répétant l'alchimie pour dépasser les attentes

Par , publié le
Musique
Aluna Francis

AlunaGeorge balaye du revers de la main les craintes du redouté "sophomore album", montrant encore une fois le savoir-faire du duo anglais.

En juillet 2013, à la surprise de tous, AlunaGeorge, duo londonien composé d'Aluna Francis et de George Reid, sortait un album abouti et cohérent qui a immédiatement séduit les amateurs de pop, R&B et UK Garage.

Un premier album triomphal

Le premier effort du groupe, Body Music, une remarquable compilation de 19 morceaux produits par Reid sur lesquels Aluna Francis posait sa voix, s'était fait remarqué pour son audace. Alchimie parfaite et naturelle entre le producteur et la chanteuse, et entre la pop, le R&B et le genre alors en pleine résurgence du 2-step garage, il marqua l'année 2013 de sa singularité.

Entre les tournées mondiales, les premières parties de Katy Perry dans les festivals, les collaborations artistiques (le titre To Ü avec Skrillex & Diplo) ou encore les remixes (la version de You Know You Like It par DJ Snake, titre le plus écouté en streaming de tous les temps), leur monde s’est agrandi depuis le temps où ils commençaient tout juste à travailler dans leur minuscule studio à Londres, en 2010. Une expérience nécessaire pour offrir à leur second effort la maturité nécessaire à sa qualité.

AlunaGeorge — I Remember (Illustration d'album)

AlunaGeorge — I Remember (Illustration d'album)

Une maturation synonyme de qualité

À l'écoute de l'album, il apparaît comme une évidence que George Reid a énormément progressé en terme de production, utilisant moins de synthétiseurs en cascade et favorisant à la place des instrumentales plus dénudées, mettant en valeur le rythme et la mélodie aux détriments de fioritures sonores. Heartbreak Horizon, onzième piste de l'album, est encore l'unique trace de l'héritage de Body Music, avec son rythme enjoué.

Aluna Francis, ne se reposant aucunement sur ses lauriers, offre également le meilleur d'elle-même sur ce deuxième LP, avec une voix tout en variation selon les thèmes abordés, d'après des textes toujours écrits de sa main. "Pratiquement tous mes textes parlent de mon désir d’avoir une véritable assurance en tant que femme et de l’appliquer dans ma vie de tous les jours, plutôt que de l’ériger seulement en concept".

Assurément, ce disque qui a pris le temps de voir le jour tire le meilleur parti de l'alchimie du duo.

AlunaGeorge — Mean What I Mean (feat. Leikeli47, Dreezy)

Crédits photos : Lloyd Pursall

Partager cet article