Alsace : plus de 10.000 euros dérobés lors d'un braquage à Emmaüs

Par , publié le
Faits Divers Photo d'illustration. Le gyrophare d'une moto de gendarmerie.
Photo d'illustration. Le gyrophare d'une moto de gendarmerie.

Mercredi en fin d'après-midi, deux hommes armés ont braqué les locaux d'Emmaüs Mundolsheim, en Alsace, avant de repartir avec la recette de la semaine, soit plus de 10.000 euros.

Les faits se sont produits mercredi en fin d'après-midi dans la commune de Mundolsheim, non loin de Strasbourg (Alsace). Les locaux d'Emmaüs ont été la cible d'un braquage à main armée où les malfaiteurs ont enfermé deux employés du mouvement. Plusieurs milliers d'euros auront ainsi été dérobés.

Il est aux alentours de 17h45 quand deux hommes pénètrent sur le site, comme le rapportent nos confrères de France Bleu. D'après la description fournie par les gendarmes, les individus étaient vêtus de noir, masqués et armés. À ce moment, aucun client ne se trouve sur les lieux.

Braquage à Emmaüs Mundolsheim : la recette de la semaine volée

Les deux braquages enferment les deux employés présents dans les toilettes, et s'attèlent ensuite à l'ouverture du coffre. Une manœuvre qui sera couronnée de succès, les deux hommes allant ainsi mettre la main sur plus de 10.000 euros, soit la recette amassée dans la semaine par Emmaüs.

Les autorités ne seront alertées du braquage que deux heures après les faits, les employés ayant en effet été délestés de leurs téléphones portables respectifs par les malfaiteurs. Ce personnel est parvenu à se libérer lui-même, et d'être apparu choqué après cet incident.

"On va s'en sortir, on sait rebondir"

Le directeur d'Emmaüs Mundolsheim Thierry Kuhn a d'ailleurs tenu à rendre hommage à ses employés : "C'est un choc terrible pour nos deux collègues qui ont été séquestrés pendant deux heures, ce matin mes pensées vont surtout à eux". Avant de délivrer un message d'optimisme pour tous les membres de l'association : "C'est terrible de s'attaquer à Emmanüs, cet argent nous permet de mener des actions de solidarité, de créer des emplois pour des personnes en difficulté. Mais on va s'en sortir, on sait rebondir".

Une enquête a été ouverte par la gendarmerie pour reconstituer les circonstances précises des faits. Le moment du braquage laisse déjà fortement penser à des repérages. Pour M. Khun, aucune piste ne peut être exclue quant à l'identité des braqueurs : "Tout est envisageable, ça peut être un ancien de l'équipe, ou bien quelqu'un de l'extérieur qui a observé notre fonctionnement".

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus