Alpes-de-Haute-Provence : un loup abattu à Tartonne

Par , publié le
Faits Divers Femelle loup. Image d'illustration.
Femelle loup. Image d'illustration.

Mercredi, un loup a été abattu à Tartonne, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Une zone où ces bêtes ont déjà fait près de cents victimes depuis le début de l'année.

Le mercredi 23 décembre, dans les Alpes-de-Haute-Provence, un loup a été tué au sein de la commune de Tartonne. Un secteur où ces bêtes sont particulièrement actives depuis le début de l'année, en s'étant ainsi livré à 39 attaques en près de douze mois en causant par la même occasion 98 victimes.

Nos confrères du Dauphiné Libéré précisent que ce loup a été abattu conformément à un quota annuel de 36 loups pouvant être prélevés sans que le maintien de l'espèce ne soit mis en péril. Rappelons que ce plafond était auparavant fixé à 24, et qu'il y a plusieurs semaines de cela, l'exécutif avait déclaré que désormais, "chaque année, il sera décidé du nombre de loups à abattre en fonction de l'évaluation des risques et de la croissance de la population de loups".

Loup abattu à Tartonne : près de cents victimes d'attaques dans le secteur depuis début 2015

Et jusqu'ici, ce sont 34 loups qui ont été abattus sur l'ensemble de la France, dont 8 rien que dans les Alpes-de-Haute-Provence. L'arrête interministériel stipule que, suite à ce nouveau prélèvement et 24 heures durant, tous les tirs de défense et de prélèvement, qu'ils soient ou pas renforcés, sont suspendus. Une mesure visant à prévenir un éventuel dépassement du quota établi et qui se doit d'être observée à chaque fois qu'un loup est blessé ou tué. À noter cependant que les tirs d’effarouchement non létaux échappent à cette suspension.

Crédits photos : andamanec / Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus