Les allergologues alertent sur les sprays aux huiles essentielles

Par , publié le
Santé Spray aérosol
Spray aérosol

Les spécialistes s’inquiètent des effets néfastes des sprays aux huiles essentielles qui ne feraient que polluer l’air ambiant plutôt que l’assainir.

Souvent, les huiles essentielles sonnent comme un remède à tous les petits bobos du quotidien. En effet, rien de tel qu’une petite pulvérisation d’huiles essentielles pour purifier l’air que l’on respire.

Et pourtant, selon les dires des spécialistes relayés dans les colonnes du journal Le Parisien, les sprays à base d’huiles essentielles seraient à l'inverse une source de pollution de l’air ambiant.

Les huiles essentielles à proscrire pour les asthmatiques

Pour les besoins de son enquête, Le Parisien s’est rapproché du Syndicat français des allergologues (Syfal) qui mène depuis longtemps une campagne de sensibilisation à l’usage des huiles essentielles.

Même s’ils sont vendus en pharmacie et présentés comme assainissants pour l’air ambiant, les sprays aux huiles essentielles ne sont pas si sains qu’ils n’y paraissent. La présidente du Syfal conseille même aux patients allergiques ou asthmatiques de « jeter tout de suite ce genre de produits à la poubelle ! L’utilisation de sprays assainissant, au même titre que les bougies et l'encens, fait partie de l’interrogatoire d’environnement que l’on mène avec tout patient allergique ou asthmatique ».

Des produits similaires à ceux des produits ménagers

Selon les spécialistes, ce type de produit profite d’une image nature et bio, mais « tout ce qui est naturel n’est pas forcément bon pour la santé » selon Denis Charpin, chef du service de pneumologie allergologie à l’hôpital Nord de Marseille. De plus, les sprays aux huiles essentielles diffusent des composés organiques volatils connus pour polluer l’air intérieur.

Le limonène ou le pinène par exemple sont souvent utilisés dans la composition des produits ménagers chimiques et favorisent les crises d’asthme à partir d’une certaine densité dans l’air.

Le meilleur geste pour purifier l’air de sa maison reste de l’aérer en ouvrant les fenêtres au moins 10 minutes par jour plutôt que de diffuser des parfums artificiels.

Crédits photos : Joe Belanger / Shutterstock

Partager cet article