Allergies aux pollens : toute la France dans le rouge

Par , publié le | modifié le
France Avec le beau temps, les allergies au pollen font leur retour.
Avec le beau temps, les allergies au pollen font leur retour.

Le risque allergique dû aux pollens a augmenté, notamment en ce qui concerne les graminées. Cela reste très préoccupant sur la quasi-totalité du territoire français. La fin du mois de juin s'annonce hautement allergène.

Après une fin de mois de mai et un début de mois de juin très compliqués, les allergiques n’auront probablement pas de répit dans les semaines à venir. Selon les dernières observations du Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), la fin de ce mois de juin 2015 s’annonce au mois aussi pénible à vivre, à plus forte raison pour les personnes sensibles aux « graminées ».

Les allergies ne baissent pas les armes

Le dernier bulletin du RNSA est sans appel, la carte de France est presque entièrement parée de rouge en ce qui concerne le risque d’allergie. Seuls 5 départements de la métropole (Corse-du-Sud, Haute-Corse, Bouches-du-Rhône, Var et Alpes-Maritimes) semblent épargnés jusqu’à la fin du mois.

Selon l’organisme chargé de mesurer le contenu de l´air en particules biologiques pouvant avoir une incidence sur le risque allergique, « S’il n’y a pas de pluies persistantes au cours des prochains jours, les quantités de pollens de graminées présents retrouveront après chaque épisode orageux des concentrations très élevées ».

La carte RNSA pour les jours à venir

La carte RNSA pour les jours à venir

Les graminées, mais pas seulement

Si la situation semble préoccupante concernant les graminées, elle l’est encore plus dans certaines régions où le risque d’allergie devrait concerner une grande diversité de pollens. Ainsi, dans certains départements de la région Rhône-Alpes (en l’occurrence l’Isère, la Savoie et la Haute-Savoie), la situation sera critique pour les allergiques, mais aussi pour les personnes qui ne le sont pas, car tout le monde pourra ressentir des irritations au niveau des yeux et des voies respiratoires avec cette concentration de pollens très importante.

La cause de cette recrudescence des pollens vient de l’absence de pluie, hormis lors d’épisodes orageux qui eux exacerbent l’expansion des pollens. Tant que la pluie ne sera pas de retour, la situation ne pourra pas s’améliorer dans les semaines à venir. Pour en savoir plus sur les symptômes et les traitements pour les allergies aux pollens, rendez-vous ici.

Crédits photos : Piotr Marcinski/Shutterstock.com

Partager cet article