Allergie aux arachides : des cacahuètes dès le plus jeune âge pour l'éviter ?

Par , publié le
Santé
Photo d'illustration, des cacahuètes.

Aux Etats-Unis, les autorités sanitaires recommandent aux parents de nourrissons de leur faire consommer des cacahuètes pour éviter une allergie durable.

Jeudi dernier, l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) a publié de nouvelles recommandations concernant l'allergie à l'arachide. Se basant sur des travaux effectués par ses services, il préconise un apport régulier de cacahuètes aux bébés, et dès l'âge de 4 mois.

Des arachides, de 4 mois à 5 ans

Si l'idée n'est pas neuve, c'est la première fois qu'une étude vient démontrer qu'un apport régulier d'arachides entre l'âge de 4 mois et 5 ans permettrait de réduire le taux d'allergie parmi les enfants à risque par rapport à ceux qui n'en avaient jamais consommées, et de manière significative puisque l'Institut avance le taux de 81% de risques en moins.

Cette étude, menée sur 640 enfants, s'apppuie sur des observations réalisées en Israël, pays dans lequel très peu d'enfants souffrent d'allergies à cet aliment, par rapport à de jeunes juifs de mêmes origines et vivant en Angleterre.

Un problème de santé publique en hausse

Entre 1999 et 2010 aux Etats-Unis, le nombre d'enfants allergiques aux arachides a été multiplié par 4, pour atteintre 2% de la tranche d'âge. Selon le Dr Anthony Fauci directeur du NIAID, les recommendations "vont sauver des vies et réduire les dépenses de santé (...) une application étendue de ces recommandations par les médecins empêchera le développement d'une allergie à l'arachide chez un grand nombre d'enfants qui y sont sujets et finira pas réduire la fréquence des cas aux Etats-Unis".

Au tournant du siècle, l'American Academy of Pediatrics avait déconseillé cet apport alimentaire avant l'âge de 3 ans. Cette dernière a favorablement accueilli les résultats de l'étude du NDIAID. Dans le détail, ses préconisations sont :

  • pour les enfants souffrant d''eczéma ou qui sont allergiques aux oeufs, un apport dès 4 à 6 mois,
  • pour ceux souffrant d'une allergie modérée, un apport à partir de 6 mois,
  • enfin ceux ne souffrant d'aucune allergie peuvent commencer à consommer de tels aliments dès qu'ils en sont capables.
Crédits photos : Pixabay / Public Domain

Partager cet article

Pour en savoir plus